accueil

ALAMANNI (Luigi), Gyrone il cortese (1548)

1

[encadrement] gyrone il cortese di/ lvigi alamanni al/ christianissimo, et/ invittissimo re arri=/go secondo./ [marque tempvs et hanc aciem sola retvndit virtvs]/ Stampato in Parigi da Rinaldo Calderio,/ & Claudio suo figliuolo./ con privilegi.
[souscription] Stampato in Parigi, l’Anno 1548/ Con Priuilegi per X. Anni.

In-4° [180] feuillets signés ♣8 a-y8 z4 chiffrés [VIII] 180 ; erreur de signature, a2 pour ♣2. Encadrement de titre gravé aux termes et bucrânes ; grande lettrine E à fond criblé (47 x 47 mm) ; texte sur deux colonnes ; caractères italiques.

L’ouvrage, une réécriture du roman en prose Gyron le courtois (imprimé c. 1503), est une commande de François Ier à son poète italien, servant à la propagande politique française en Italie. Le roman original, composé vers 1235-1240, seconde partie de Meliadus de Leonoys, appartient au cycle arthurien et sert de prologue au Lancelot ; il connut cinq éditions partielles entre 1501 et 1534, proches du manuscrit BnF fr. 355. Dans sa longue préface adressée à Henri II (Brunet mentionne l’exemplaire de dédicace au roi), Alamanni sollicite à nouveau la protection royale, et retrace, pour un roi amateur de romans de chevalerie et de tournois, l’histoire des tournois et l’institution des chevaliers errants dits de la Table ronde. En 1571, Jacques Gohory faisait encore l’éloge du « savant Luigi Alemani » et de son « livre de Giron le Courtois : lequel est un Rommant tout semblable à nostre Amadis » [i]. Le poème fut réimprimé en 1549 à Venise, par Comin da Trino.

Imprimeur-libraire, Claude Chaudière exerça à Paris entre 1546 et 1564, prenant avec son père Regnault la succession de Simon de Colines dont il était le gendre.

Hauteur : 212 mm. Vélin rigide, titre doré au dos, tranches peignées (reliure du XVIIIe siècle).

Provenance : ex-libris manuscrit sur le titre ex codicibus Vincentii Bindelli ; ex-libris imprimé Fabrizio Frizzi Baccioni [non recensé par Gelli].

→ Quadrio, VI, 151, 511, 667 ; Gamba, 21 ; Melzi, 746 ; Brunet, I, 126 ; Hastings Jackson, 9 ; BL, 12 ; Ph. Renouard, p. 78 ; Bingen, Philausone, n°14 (recense 62 exemplaires) ; Edit XVI A-538 (33 exemplaires en Italie).

[iLe trezieme [sic] Livre d’Amadis, éd. J. Gohory, Paris, L. Breyer, 1571, préface au lecteur.

© 2000-2017 Tous droits réservés - Fondation Barbier-Mueller pour l'étude de la poésie italienne de la Renaissance. Design : Aldemos |