accueil

ALAMANNI (Luigi), La Avarchide (1570)

1 2

[ornement typographique] la/ AVARCHIDE/ del s. lvigi alamanni,/ Gentilhuomo Fiorentino,/ Alla Sereniss. Madama Margherita di Francia/ Duchessa di Sauoia, e di Berri./ Nvovamente Stampata./ Con licenza, e priuilegi di N. S. Pio Quinto, e/ del Serenissimo gran Dvca di/ Toscana./ [marque]/ in firenze/ Nella Stamperia di Filippo Giunti,/ e Fratelli. mdlxx.

In-4° [168] feuillets signés A4 B-X8 Y4 paginés [VIII] 325 [II dont la dernière bl.], mal numérotés 12 (11), 49 (37), 52-53 (40-41), 56 (44). Marque F (Filippo Giunta) gravée sur le titre (61 mm ; Decia, 8) ; autre à la devise « nil candidivs » et F sur le dernier feuillet (ovale, 92 mm ; Vaccaro, 70 ; Zappella, 647-650) ; bandeaux typographiques ; au f. A4 v° portrait de l’auteur, gravé en taille-douce (129 x 167 mm), daté 1570, non signé (Zappella, Ritratti, 15) ; lettrines, texte en deux colonnes, caractères italiques.

Protégé de Marguerite de France (1523-1574), duchesse de Berry, devenue duchesse de Savoie par son mariage avec le duc Emmanuel-Philibert en 1559, Luigi Alamanni composa pour la princesse un poème épique en italien sur le modèle de l’Iliade, relatant en vingt-quatre chants les exploits de Lancelot au siège d’Avaricum (ancien nom de Bourges, capitale du duché de Berry) par les chrétiens et la victoire de ces derniers sur les païens. Il chargea son fils Battista Alamanni (né en 1519), évêque de Mâcon, de publier son œuvre. Celle-ci ne parut qu’en 1570, quatorze ans après la mort du poète ; elle fut imprimée en Italie et non pas en France.

Le volume est imprimé et publié par Filippo Giunti, associé avec son frère Jacopo, à partir de 1550 ; la mention « Per Filippo Giunti », désignant la première maison d’édition de Florence, fut maintenue jusqu’en 1625, après la mort des deux frères, en 1591 et en 1600.

Hauteur : 205 mm. Vélin rigide à petits rabats, dos orné de faux-nerfs dorés et de fleurons, tranches rouges (reliure du XVIIIe siècle).

Provenance : ex-libris imprimé Fabio Frizzi Baccioni [non recensé par Gelli].

→ Melzi, 9 ; Gamba, 23 ; Brunet, I, 126 ; Hastings Jackson, 7 ; BL, 12 ; Decia, 419 ; Edit XVI A-542 (41 exemplaires) ; Ascarelli-Menato, p. 273-274.

© 2000-2017 Tous droits réservés - Fondation Barbier-Mueller pour l'étude de la poésie italienne de la Renaissance. Design : Aldemos |