accueil

ALAMANNI (Luigi), La Coltivazione (1546)

1

la coltivatione di/ lvigi alamanni al/ christianissimo re/ francesco primo./ [marque : noli altvm sapere]/ Stampato in Parigi da Ruberto Stephano/ Regio Stampatore./ m.d.xlvi./ con privilegi.

In-4° [160] feuillets signés a-t8 u2 x2 *2 chiffrés [III] 3-154 [II] : le cahier * est inséré entre a et a2 ; le feuillet 2 est mal chiffré 3, le f. 115, 215, 117, 217.

Première édition de la Coltivazione, le poème didactique d’Alamanni, imité des Géorgiques de Virgile. Composé en endecasillabi sciolti, en six livres et plus de 5000 vers, il traite de l’agriculture : les travaux du printemps (livre I), de l’été (II), avec un éloge du cheval, de l’automne (III), de l’hiver (IV), du jardinage (V), des jours propices, des astres et de leur influence (VI). Le poète mentionne de nouvelles techniques agricoles et consacre de longs développements aux arbres et aux plantes. Le poème est dédié à François Ier. Très belle édition d’un des tout premiers textes en italien imprimés en France. Un exemplaire de cette édition, dans une reliure italienne portant le chiffre M couronné, attribué précisément à Marguerite de France, a figuré dans la vente Tammaro De Marinis [1].

Hauteur : 198 mm. Reliure de maroquin citron, dos lisse orné de doubles filets dorés et de chiffres CC entrelacés, plats encadrés d’un triple filet doré avec armes frappées au centre, tranches dorées (reliure du début du XVIIe siècle). Relié avec : Bartolomeo Rossi, Fiammella pastorale… (Paris, Abel l’Angelier, 1584) et Torquato Tasso, Il Re torrismondo tragedia… (Ferrare, Giulio Cesare Cagnacini & Fratelli, 1587).

Provenance : Charles de Valois (1573-1650), duc d’Angoulême, fils naturel de Charles IX et de Marie Touchet (armes et chiffres dorés) ; Louis de Valois, comte d’Alais, fils du précédent ; Couvent des Minimes de La Guiche (Charolais) (ex-libris ms. au titre).

→ Quadrio, VI, 71 ; Gamba, 17 ; Renouard, Estienne, n° 22 ; Brunet, I, 125 ; Hastings Jackson, 8 ; BL, 12 ; Johnson, 42 ; Birrell & Garnett, 135 ; Mortimer, I, 10 ; Edit XVI A-536 (46 exemplaires en Italie) ; Bingen, Philausone, n°13 (recense 82 exemplaires) ; Schreiber, 88 ; Boullier, 1 ; Panizzi, 73 ; Medicea Laurenziana, 28.

[1Vente des collections De Marinis, Milan, U. Hoepli, 6-9 mai 1925, n° 251 et pl. XLVIII.

© 2000-2017 Tous droits réservés - Fondation Barbier-Mueller pour l'étude de la poésie italienne de la Renaissance. Design : Aldemos |