accueil

ALESSANDRI (Caio Baldessare Olimpio Degli), Gloria d’Amore (1530)

1

Gloria Damore Co[m]posta per/ Baldessare Olympo de li Alexandri da Sasso fer-/rato. Strambotti de laude. Mattinate. Littere/ damore. Prosa. Sonetti. Capitoli. Egloghe./ Et con vno capitolo agionto./ [vignette].
[souscription] Stampata in Venetia per Marchio Sessa/ Ne li anni del Signore. m.d.xxx./ Adi. xxiii. Settembrio.

In-8° [36] feuillets signés A-D8 E4 non chiffrés. Figure sur le titre (92 x 75 mm) ; f. E2 : autre vignette (44 x 55 mm) ; f. E4 : marque M S (38 x 34 mm) dans un encadrement xylographique au chat et aux putti ; caractères romains ; la première ligne du titre en caractères gothiques. La figure de titre est la copie gravée sur bois d’un cuivre d’Agostino Veneziano d’après un dessin attribué à Baccio Bandinelli (vers 1515-1518), voir Essling, 2162.

Petit recueil amoureux chantant sous le nom de Gloria une dame Violante, de Mantoue. Il est constitué de trois canti, une comparazione, un sonnet, quatorze strambotti, treize capitoli, une églogue, sept lettres amoureuses en prose. Canti et Strambotti sont composés en octaves rimées abababcc. La longue Comparatione de laude a la signora mia décrit en 39 octaves, comme autant de blasons, les beautés de la dame, de la tête aux pieds, du « pomigero petto », des « tremolante peppe », aux « parte segrete ».

Le recueil avait paru une première fois en 1520 (Pérouse, Baldassare di Francesco Cartolari) ; il fut plusieurs fois réimprimé à Florence, Milan et Venise. L’édition Sessa & Ravani de 1522, sur laquelle est établie celle de 1530, est directement prise sur l’édition de Pérouse, ainsi qu’en témoignent l’illustration du titre et la ligne en caractères gothiques. Marchio (Melchiorre) Sessa le vieux fut actif à Venise entre 1505 et 1555, en association avec Pietro Ravanni, entre 1516 et 1525, produisant de nombreux livres illustrés.

Hauteur : 143 mm. Veau blond, dos long orné de fleurons dorés, triple filet sur les plats, filet sur les coupes, roulette intérieure, gardes marbrées, tranches dorées (reliure française du XVIIIe siècle).

Provenance : signature sur le dernier feuillet : Sebaste. Thomé ; autre sur une garde 1809 Nicolay £. 2.6.0. ; une note manuscrite indique qu’il s’agit de l’exemplaire Heber [Richard Heber (1773-1833), le plus fameux des bibliophiles anglais ; catalogue, Londres, 1834, t. VI, p. 178, n° 2468] ; étiquette de la librairie Pregliasco, Turin.

→ Brunet, IV, 180 ; Vaganay, 1530, n° 3 ; Sander, 5158 ; S. Venezian, Olimpo da Sassoferrato, n° 37 ; Vita nei libri, III/5, p. 238 ; Edit XVI (pas d’exemplaire recensé) ; Ascarelli-Menato, p. 327 ; Cannata, 331 (édition non décrite).

© 2000-2017 Tous droits réservés - Fondation Barbier-Mueller pour l'étude de la poésie italienne de la Renaissance. Design : Aldemos |