accueil

ARIOSTO (Lodovico), Roland furieux (1571)

1

d’amovr fvrevr/ ROLAND/ fvrievx./ compose premiere-/ment en ryme Thuscane, par messire/ Loys Arioste, noble Fer-/raroys./ Et depuis Traduict en prose Francoyse : partie/ suyuant la phrase de l’Autheur, par-/tie aussi le style de nostre langue./[marque]/ A paris,/ Pour Iean de Heuqueville./ 1571.

In-8° [408] feuillets signés â8 A-Z8 Aa-Zz8 Aaa-Ddd8 paginés [XVI] 800. Marque ovale sur le titre (48 mm) ; f. ã4 v° : portrait de l’Arioste dans un ovale (47 mm) ; bandeaux, dont bandeau au génie ailé, et grotesques ; fleurons typographiques ; caractères romains.

L’Orlando furioso connut en France un grand et durable succès. En 1543 parut à Lyon la première traduction, en prose à l’instar de la version d’Amadis de Gaule par Nicolas Herberay des Essars avec laquelle elle prétendait rivaliser. Editée par Jean des Gouttes et publiée sous le patronage du cardinal Hippolyte d’Este [1] (1509-1572), archevêque de Lyon, cette version est aujourd’hui attribuée à Jean Martin (c. 1507-1553) ou, avec autant de vraisemblance, à Jacques Vincent (actif entre 1543 et 1565), traducteur du Roland amoureux de Boiardo. Rééditée en 1545, 1552 et 1555, cette version connut une dernière édition en 1571, imprimée par Olivier de Harsy, pour lui-même, Claude Gautier et le relieur-juré de l’Université Jean Ier de Heuqueville, qui exerça entre 1549 et 1584 ; il en existe une seconde émission, à la date de 1572 et à l’adresse de Claude Micard.

Hauteur : 163 mm. Veau fauve, dos à cinq nerfs très orné, coupes guillochées, tranches rouges ; restaurations aux coiffes et aux coins (reliure française du XVIIIe siècle).

Provenance : cachet sur le titre Sainte-Croix-Neuilly.

→ Brunet, I, 441 (au nom de Gautier) ; Agnelli-Ravegnani, II, 280-281 (Gautier ; Harsy) ; A. Cioranescu, L’Arioste en France, p. 226, n° 6 ; Ph. Renouard, p. 203.

[1Fils d’Alfonso I d’Este († 1534) et de Lucrezia Borgia, Ippolito, archevêque de Lyon depuis 1538, fut créé cardinal en 1539.

© 2000-2017 Tous droits réservés - Fondation Barbier-Mueller pour l'étude de la poésie italienne de la Renaissance. Design : Aldemos |