accueil

BALDI (Accursio), Rime toscane in lode di Sisto Quinto (1590)

1

[filet d’encadrement] Prima Parte/ delle rime toscane,/ et de’ versi latini/ da diversi avtori composti,/ In lode di SISTO QVINTO,/ Et della Statua di Bronzo/ Dalla M. Illust. Città di Fermo dedicata à S. Santità,/ Et fatta da Accvrsio Baldi Sansovino./ all’illvstriss. et revereniss. monsig./ Il Cardinal Pinello./[Armoiries]/ A Fermo, Presso Sertorio de’Monti./ M.D.XC.

In-4° [26] feuillets signés A4B-F4 G2 paginés 51 [I]. Armoiries sur le titre (52 mm), en rouge et noir ; chaque page est dans un encadrement typographique ; fleurons ; caractères italiques.

Le 13 novembre 1585, le pape Sixte-Quint, Felice Peretti, lui-même originaire des Marches, fonda l’université de Fermo, et par bulle du 24 mai 1589, réunit à l’archevêché de Fermo les diocèses de Macerata et Tolentino, Ripatransone, Montalto et San Severino. En signe de gratitude, la cité chargea le sculpteur Accursio Baldi Sansovino d’ériger une statue du pontife devant le palais communal. Cette statue est toujours en place. D’autres statues furent élevées dans le même temps, à Lorette, par Antonio Calcagni, et à Camerino, par Tiburzio Vergelli.

Avant de travailler dans les Marches, Accursio Baldi, originaire de Monte San Savino avait été actif en Toscane, d’abord comme graveur. Il réalisa les illustrations du volume publié pour les fêtes du mariage de Francesco de’ Medici avec Bianca Cappello, en 1579. En 1584, il sculpta le ciboire et deux anges de l’autel de l’Ospedale di Santa Maria della Scala, à Sienne. Il laissa une autre œuvre, conservée dans la cathédrale de Fermo, un buste du juriste Antonio Severo, premier professeur de droit dans la nouvelle université. Il retourna à Florence, où il était encore cité en 1604. Baldi était lui-même poète ; outre les pièces ici réunies, on connaît de lui cinq sonnets publiés dans les Rime de Raffaelle Gualterotti (Florence, Sermartelli, 1581).

Edité par Accursio Baldi lui-même et dédié au cardinal Pinelli [1], un recueil de vers italiens et latins, réunissant des pièces de Baldi et d’autres personnages, commémore l’érection de la statue de Sixte-Quint et célèbre le sculpteur, présenté dans une pièce anonyme comme un nouveau Miron : 37 sonnets de divers auteurs : Accursio Baldi (5), à Sixte Quint et à Torquato Tasso, le cavaliere Berdini, à Baldassare Nardi, Giovanni Agostino Costantini (2) et risposte (2), le cavaliere Giustiniani, Raffaelle Gualterotti (5), le cavaliere Martini, et risposta de Baldi, Giovan Antonio Nardi (2), Girolamo Pichi (2), Uriel Rosati (4), Bartolomeo Rossi et risposta de Baldi, le capitaine Lodovico Savini, et risposta de Baldi, Anton Maria Vinco (2), d’incerto (3) ; quatre madrigaux d’Onorio Guerrieri, d’incerto (2), de Pier Antonio Chiarenti ; une canzone du même ; douze épigrammes de Camillo Schiafinati, ex dominis Villanterii, Ioannis Baptistae Vicecomitis [Giovanni Battista Visconti] (2), Aquilantis Simonetti [Aquileo Simonetti] et d’incerti (8).

Le volume est imprimé par Sertorio de’ Monti, d’origine lombarde, établi à Fermo entre 1584 et 1597.

Hauteur : 193 mm. Cartonnage ancien.

Provenance : sur le titre, envoi rogné par le relieur.

→ Ascarelli-Menato, p. 203-204.

Astori-Fratadocchi, Storia dell’antica Università di Fermo, Bologna, 1991, p. 54 ; A. M. Massinelli, « Accursio Baldi e la statua di Sisto V a Fermo », in Le Arti nelle Marche al tempo di Sisto V, Ascoli Piceno, Cassa di Risparmio, 1992, p. 232-235.

[1Domenico Pinelli (1541-1611), évêque emeritus de Fermo, créé cardinal en 1585.

© 2000-2017 Tous droits réservés - Fondation Barbier-Mueller pour l'étude de la poésie italienne de la Renaissance. Design : Aldemos |