accueil

BECCUTI (Francesco de’, dit Il Coppetta), Rime (1580)

1

rime/ di m. francesco/ COPPETTA/ de’ beccvti,/ pervgino./ con privilegio./ [marque ivventvs renovata]/ in venetia,/ Appresso Domenico, & Gio. Battista Guerra, fratelli./ m d lxxx.

In-8° [104] feuillets signés A-N8 paginés [XVI] 188 [IV dont III bl.]. Marque sur le titre (53 mm ; Vaccaro, 373 ; Zappella, 132-134) ; autre f. N7 (68 mm) ; bandeau gravé ; bandeaux typographiques ; fleurons ; caractères italiques.

Edition originale, posthume, des Rime de Coppetta ; elle est due à Ubaldo Bianchi, sur un manuscrit donné par Patrizio Spini et par Aldo Manuzio le jeune. Selon Brunet, le volume aurait été imprimé par Alde. Le texte est toutefois peu correct. Le recueil comprend en particulier 134 sonnets, dont les destinataires sont le pape Giulio Monte [Jules III] [1], le roi de France [2], le roi de Portugal [3] (2), le duc Ottavio Farnese (2), les Signori Accademici [insensati], Bernardino Alfano, Annibale Caracciolo (2), Laura [della] Cornia, le cardinal Crispo [4] (4), Guido, Mario, il Sodo ; sonnets à la mémoire de Lando Baglione, du cardinal Bembo, Francesco Colombo, Giovanni della Casa, du cardinal [Ippolito] de’ Medici [5], du castellano di Perugia. Sonnets à [Bernardo] Cappello et à Muzio Passamonti et risposte. Les Rime de Coppetta furent à nouveau publiées au XVIIIe siècle, par Giacinto Vincioli (Pérouse, Ciani & Desiderio, 1720), et surtout par V. Cavallucci, qui mit au jour de nombreux inédits (Venise, Pitteri, 1751).

Hauteur 147 mm. Parchemin souple (reliure de l’époque).

Provenance : ex-libris gravé Raccolta Beatrice [non recensé par Gelli] ; autre de Sergio Colombi [non recensé par Gelli]. Inscription ancienne f. C4 qui indique que le sonnet ‘Casa, che sei con si lodato volo…’ est attribué à Cesare Caporali ; autre f. Mv°, qui indique que le vers ‘Qual mi feci io, quando primier m’accorsi’ est pris de Pétrarque.

→ Quadrio, I, 90 ; Gamba, 372 ; Brunet, II, 261 ; Vaganay, 1580, n° 3 ; Hastings Jackson, 205 ; BL, 77 ; Edit XVI B-956 (35 exemplaires) ; Ascarelli-Menato, p. 405 ; Panizzi, 595.

[1Giovanni Maria Ciocchi del Monte, pape sous le nom de Jules III (1550-1555).

[2Henri II.

[3Joao III d’Aviz (1502-1557).

[4Tiberio Crispo (1497-1566), un proche d’Alexandre Farnese, futur Paul III, fut évêque de Sessa puis d’Amalfi châtelain du Château Saint-Ange. Créé cardinal en 1544, il exerça la charge de légat en Ombrie et gouverneur de Pérouse, où il protégea Coppetta.

[5Mort en 1535.

© 2000-2017 Tous droits réservés - Fondation Barbier-Mueller pour l'étude de la poésie italienne de la Renaissance. Design : Aldemos |