accueil

BORGHESI (Diomede), Delle Rime (1566)

1

DELLE RIME DI M./ diomede borghesi/ gentil’hvomo senese,/ parte prima./ alla s. elena boccali/ preti./ [fleuron]/ [marque]/ in padova, Appresso Lorenzo Pasquato,/ m d l x vi.

Six parties en un volume in-8° de [132] feuillets : [24] feuillets chiffrés a4 A-C8 D4 chiffrés [IV] 23 [I bl.-II] ; [24] feuillets signés a4 a-b8 c4 chiffrés [IV] 20 ; [20] feuillets signés a4 A-B8 chiffrés [IV] 16 ; [22] feuillets signés a4 A-B8 C2 chiffrés [IV] 18 ; [22] feuillets signés a4 A8 B10 chiffrés [IV] 16 [II] ; [20] feuillets signés ( )4 A-C8 chiffrés [IV] 24. Marque sur chacun des six titres (52 mm) ; lettrines, caractères italiques.

Recueil de la Prima parte delle rime de Diomede Borghesi, dédié à Elena Boccali Preti. Cinq des six parties ont un dédicataire propre : Astorre Baglioni, Francesco Gonzaga, comte de Novellara [1], Francesco de’ Medici [2], Scipione Gonzaga [3], Fulvio Rangoni [4]. Le premier, Astorre Baglioni, né à Pérouse en 1526, fut l’un des grands capitaines de son temps ; il avait occupé diverses charges au nom de la République de Venise, en particulier comme gouverneur de Vérone puis de Brescia. Fait prisonnier par les Turcs lors du siège de Famagouste, il fut mis à mort le 15 août 1571. Baglioni était également un lettré ; époux de Ginevra Salviati, il célébra celle-ci dans ses propres vers, qui figurent dans les différents recueils de Borghesi, et fut, en 1566, un des fondateurs de l’Accademia dei Filotimi, à Vérone. L’objet de cette académie était la « conjonction » des armes et des lettres. Les principales familles de la cité étaient associées à ses activités, parmi lesquelles les Sarego, que Borghesi mentionne plusieurs fois dans son recueil, tout comme il célébra l’institution dans un sonnet (f. 16). Borghesi fut l’hôte de Baglioni durant l’été 1566, à Bergame ; il évoque ses liens avec son protecteur dans une lettre que le poète adressa à Claudio Lando en mars 1566, conservée à l’Archivio di Stato de Parme.

Les six parties contiennent respectivement 81 pièces diverses dont, pour le canzoniere, 37 sonnets, deux madrigaux et une canzone, ainsi que 39 sonnets, un madrigal et une canzone adressés à diverses personnalités ; 77 sonnets ; 59 sonnets et un madrigal ; 61 sonnets et un madrigal ; 62 sonnets ; huit sonnets et 22 sonnets de l’auteur et leurs risposte, par Astorre Baglioni, Annibale Bonagente, Pier Luigi Capacci, Danese Cataneo [5], Luca Contile, Giulio Cesare Gonzaga, le prince Scipione Gonzaga (2), Battista Guarini, Celio Magno (2), Bartolomeo Malombra, Silvio Pontevico, Giovanni Francesco Posterla [Pusterla], le comte Fulvio Rangoni (4), Lodovico Riccivolo, Benedetto Varchi, Marco Venier, Giovanni Maria Verdizzotti (2), Brunoro Zampesco [6].

Les différentes pièces sont adressés au pape Pie IV [7], à Pie V [8], l’empereur Massimiano [sic pour Massimiliano II], le roi Philippe [9] (2), Charles IX roi de France, Cosme de Médicis, duc de Florence (2), Francesco de’ Medici, prince puis duc de Florence (6), que Borghesi remercie pour avoir contribué à révoquer la mesure de bannissement dont il était l’objet, Jeanne d’Autriche, princesse de Florence [10], Guglielmo II Gonzaga, duc de Mantoue, Filiberto Lucignano, duc de Savoie [11] (2), Marguerite de Valois Lucignana, duchesse de Savoie [12], Ottavio Farnese duc de Parme (2), Marguerite d’Autriche, duchesse de Parme ; Sforza Almeni, Girolamo Amelongo, Anselmo degli Anselmi, Giacomo Appiano Aragona [13], Sforza Appiano Aragona, le comte Cesare Attendolo Bolognino [14], Ferrante Francesco d’Avalos, marquis de Pescara [15] (2), Antonia d’Avalos Trivulzio [16], Costanza d’Avalos Piccol[omini] [17], le comte Roberto Avogadro (3), Adriano Baglioni (4), Astorre Baglioni (13), Federico Baglioni, Grifone Baglioni, Girolamo Benai, Violante Bentivoglio Sforza (2), le comte Giulio Bevilacqua, le comte Mario Bevilacqua, Caterina Boccali, Elena Boccali de’ Preti (13), Laura Boiardo Thiene [18], Annibale Bonagente (3), Claudio Borghesi, Girolamo Borghesi, le comte Giovanni Battista Borromeo [19], Barbara Borromeo Gonzaga [20], le comte David Brembati, le comte Giovanni Battista Brembati [21] (2), Emilia Brembati Solza [22] (2), Isotta Brembati Grumelli (2), Chiara Brescia Singlitica, Armida Calidoni (2), le comte Lodovico Canosso [Canossa] (2), Pier Luigi Capacci, Paola Capo di Vacca Borromeo, Cesare Carafa, Francesco Carli Piccolomini, Annibale Caro, Michele Carrara, le comte Giovanni Paolo Castello, le comte Camillo Castiglioni (2), Anna Castiglioni degl’Ippoliti, Danese Cataneo, Valerio Chieregatto (3), Atalanta Chieregatto, Lucia da Collalto Sarego, Antonio Colonna duc de Tagliacozzo [23] (2), Mario Colonna [24], Pompeo Colonna, Giulia Colonna, Luigi Contarini (2), Alessandra Conti, Lucia Conti (3), Luca Contile (3), le comte Ercole Contrario [25] (2), l’abbate Cornaro, Fulvia da Corregio Pico [26], Giustina Correggio Sangallo, Ersilia Cortese dei Monti, Gasparo Cumano (3), Girolama Farnese, Girolamo Fenarolo, Virginia Fiesca Appiano [27], Cavalieri Filotomi, Leonora Foresta Martinengo, Giovanni Battista Foscarini, Aurelio Fregoso, le comte Antonio da Gazoldo [28] (3), le comte Alfonso Gonzaga de Novellara [29] (4), le comte Camillo Gonzaga di Novellera [30] (2), Cesare Gonzaga, prince de Molfetta [31] (2) Curzio Gonzaga [32] (2), le cardinal Francesco Gonzaga [33], le comte Francesco II Gonzaga de Novellera (8), Giulio Cesare Gonzaga [34], Pirro Gonzaga [35], Scipione Gonzaga (11), Camilla Gonzaga Appiano [36], Emilia Gonzaga [37], Isabella Gonzaga, marquise de Pescara [38], Isabella Gonzaga di Lucciara [39], Isabella Gonzaga da Thiene [40], Lucrezia Gonzaga [41] (2), Luigi Gradenico, Giovanni Girolamo Grumello, Battista Guarino (2), le comte Claudio Lando [42] (2), Alberto Lavezuola, Giovanni di Lazzaro, Celio Magno (2), le marquis Lodovico Malaspina (4), Bartolomeo Malombra, Pirro Malvezzi, Caterina Mandelli Castiglione, Isabella Manfroni Pepoli, le comte Ottavio Martinengo, la marquise Isabelle Martinengo Malaspina, Lelia Martinengo degli Obizzi [43], la marquise Lodovica Martinengo Malaspina, le comte Ottaviano Martinengo (3), Giulio de’ Medici, Isabella de’ Medici Orsina, duchesse de Bracciano [44] (2), Federigo Montauto, Mario Montauto, Girolamo Molino, le cardinal Angelo Niccolini [45], Pio Enea degli Obizzi (3), Paulo Giordano Orsini, duc de Bracciano [46] (2), Felice Orsini Colonna duchesse de Tagliacozzo [47], Sforza Pallavicino, Cesare Pavesi, Giulio Pellegrini (2), le comte Fabio dei Pepoli, Diamante Pepoli da Thiene, Lucilla Pio Fregoso, Antonio Piccolomini (2), le comte Lodovico Pico della Mirandola [48], Silvio Pontevico, Giovanni Francesco Posterla (3), Dionisio Preti (3), le comte Fulvio Rangoni (5), Claudia Rangoni [49] (2), Costanza Rangoni Fregoso [50], Leonora Rangoni dei Rossi [51], Lodovico Riccivolo, le comte Troilo dei Rossi di San Secondo [52], Giulia dei Rossi Abbriani, Minerva Rota Brembati, Girolamo Ruscelli, Alamanno Salviati, Ginevra Salviati Baglioni (5), Giovanni Francesco Sanseverino, Barbara Sanseverino Sanvitale [53], Giulia Sanseverino Borromeo [54], le comte Alfonso Sanvitale di Fontanella [55], le comte Gilberto Sanvitale di Sala [56], le comte Antonio Sarego (4), le comte Federigo Sarego (7), Eugenio Singlitico, comte de Rocàs [57] (2), Corona da Sommaia [Cavazzi della Somaglia] Sanvitale, Girolama da Sommaia [Cavazzi della Somaglia] Attendolo, Pietro Spino, Sperone Speroni, Giulia Speroni Conti, Mario Tanci (2), Bernardo Tasso, Torquato Tasso, Giulia Tassi Albani, le comte Odoardo Thiene (4), le comte Ottavio Thiene Scandiano, Teodoro Thiene, le comte Antonio della Torre, le comte Giovanni Francesco Trivulzio [58], Benedetto Varchi, Domenico Venier, Marco Venier (2), Giovanni Maria Verdezzotti (2), Elena Vigonzi Conti, Porzia Villani, Etorre Visconti [59], Paulo Vitelli, Faustina Zacco Borromeo, Brunoro Zampesco (7), le père et le frère de l’auteur, l’évêque de Bergame [60] ; ou en mémoire du cardinal Ercole Gonzaga [61], de l’empereur Ferdinand [62], de Leonora Conti Baglioni (2), Taddea Costabile Rangoni [63] (2), Pellegrina Luniga, Benedetto Varchi [64] (2).

Le volume est imprimé par Lorenzo Pasquati, établi à Padoue entre 1561 et 1623, où il produisit plus de 120 titres, principalement des ouvrages de médecine et de littérature.

Hauteur : 149 mm. Parchemin, traces de lacets (reliure de l’époque). Suit le Secondo libro delle rime.

Provenance : signature sur une garde Vittoria Cernouig.

→ Quadrio II, 254 ; Brunet, I, 1113 ; Vaganay, 1566, n° 2 (indique par erreur 4 parties) ; Edit XVI, B-3227 (22 exemplaires) ; Ascarelli-Menato, p. 449.

M. Magliani, « La tipografia padovana del XVI secolo : rassegna bibliografica e stato della ricerca », Miscellanea Marciana, X-XI, 1995, p. 127-152, en particulier p. 137.

[1Francesco II Gonzaga (1519-1577), fils d’Alessandro Gonzaga et de Costanza da Correggio ; 4e comte souverain de Novellara, colonel dans l’armée impériale, il avait épousé en 1549 Olimpia da Correggio.

[2Né en 1548, fils de Cosme de Médicis et d’Eléonore de Tolède, futur grand-duc de Toscane.

[3Né en 1542, Scipione Gonzaga était fils de Carlo Gonzaga, marquis de Gazzuolo et d’Emilia Cauzzi ; camérier d’honneur de Pie IV, patriarche de Jérusalem, il fut créé cardinal en 1587 et mourut en 1593.

[4Fulvio Rangoni (1536-1588), comte de Castelcrescente, fils de Claudio Rangoni et de Ludovica Pico, avait servi Henri II comme capitaine de cent chevau-légers ; il passa ensuite au service du duc de Ferrare, dont il fut l’ambassadeur à Rome et en Espagne, et se lia avec Torquato Tasso. Giovanni Battista Susio lui dédia ses Libri della ingiustitia del duello (1555).

[5Sculpteur originaire de Carrare, formé chez Jacopo Sansovino, actif à Venise où il était lié avec l’Arétin, Danese Cataneo (1512-1572) était également poète, ami de Bernardo Tasso ; il composa en particulier un poème chevaleresque, l’Amor di Marfisa (1562), qui connut un grand succès.

[6Brunoro II Zampesco (1530-1576), seigneur et vicaire souverain de Forlimpopoli, gentilhomme de la Chambre du duc de Florence, chevalier de l’Ordre de Saint-Michel en 1568 ; il avait épousé en 1556 Battistina Savelli.

[7Giovanni Angelo Medici (1559-1565).

[8Antonio Ghislieri (1566-1572).

[9Philippe II, roi d’Espagne (1556-1598).

[10Née en 1548, fille de l’empereur Ferdinand, elle épousa en 1564 Francesco de’ Medici.

[11Emmanuel-Philibert (1528-1580), 10e duc de Savoie ; le patronyme Lucignano que lui donne Borghesi est une coquille pour Lusignano, nom d’Anne de Lusignan (1418-1462), princesse de Jérusalem, Chypre et Arménie, épouse du duc Louis Ier de Savoie, à qui elle avait apporté ses titres.

[12Marguerite de France, duchesse de Berry, épouse en 1559 du duc de Savoie.

[13Jacopo VI Appiano Aragona (1529-1585), 3e prince de Piombino, fils de Jacopo V Appiano († 1545), comte palatin, et d’Elena Salviati.

[14Cesare Bolognini Attendolo, patricien de Milan, jurisconsulte et sénateur en 1560 ; il avait épousé Girolama Cavazzi della Somaglia († 1582), ci-dessous.

[15Vice-roi de Sicile et gouverneur de Milan, Ferrante Francesco d’Avalos (1531-1571) était fils d’Alfonso d’Avalos, marquis del Vasto, et de Maria d’Aragona.

[16Antonia, fille d’Alfonso d’Avalos, marquis del Vasto et de Maria d’Aragona ; elle était veuve de Gian Giacomo Trivulzio, comte de Musocco.

[17Costanza d’Avalos, fille d’Iñigo II d’Avalos et de Laura Sanseverino ; elle épousa Alfonso III Piccolomini, 3e duc d’Amalfi, capitaine du peuple à Sienne. Après la mort de ce dernier, en 1564, elle entra au couvent de Santa Chirara, à Naples, où elle mourut en 1575.

[18Laura ou plutôt Anna Boiardo, fille de Giulio Boiardo, comte de Scandiano et de Silvia Sanvitale, épouse du comte Ottavio Thiene († 1574), noble de Vicence ; celui-ci avait acquis la seigneurie de Scandiano en 1565.

[19Giovanni Battista Borromeo († 1577), colonel dans l’armée espagnole, fils de Camillo Borromeo, comte d’Arona, et de Corona Cavazzi della Somaglia ; il avait épousé en 1564 Giulia Sanseverino.

[20Barbara Borromeo (1538-1572), sœur aînée du précédent ; elle avait épousé en 1555 Camillo Gonzaga, comte de Novellera.

[21Le cavaliere Giovanni Battista Brembati (1509-1573), de Bergame, colonel du duc d’Albe et poète, membre de l’Accademia degli Affidati de Pavie. Quelques unes de ses rime furent publiées dans les Fiori de 1558. Ruscelli lui dédia son édition du Decamerone (Venise, 1562). Brembati fut le protagoniste d’une vendetta fameuse qui l’opposa à la famille du cardinal Albani.

[22Sœur du précédent, fille de Marco Coriolano Brembati et de Maddalena Gambara, et épouse d’Ezechiele Solza. Elle était elle-même connue comme poétesse et avait collaboré au Tempio della divina signora Geronima Colonna.

[23Marcantonio II Colonna (1535-1585), duc de Paliano.

[24Sur ce personnage, voir Colonna, Poesie toscane, Florence, B. Sermartelli, 1589.

[25Ercole de’ Contrari, commandant des chevau-légers de la garde du duc de Ferrare et capitaine général. Amant de Lucrezia d’Este, il fut assassiné sur ordre du duc en 1575. Torquato Tasso lui dédia sa fameuse Lettera dans laquelle il compare la France et l’Italie.

[26Fille d’Ippolito da Correggio et de Chiara da Correggio, elle épousa en secondes noces Ludovico II Pico, comte de Mirandola, chevalier de l’Ordre de Saint-Michel († 1568), et mourut en 1590.

[27Virginia Fieschi, fille d’Ettore Fieschi, des comtes de Lavagna ; elle avait épousé en 1547 Jacopo VI Appiano, prince de Piombino.

[28Antonio degli Ippoliti, marquis de Gazzoldo, d’une famille de Mantoue, au service des Gonzague.

[29Né en 1529, frère de Francesco II Gonzaga, nommé ci-dessus, et du suivant, secrétaire du conclave en 1550, camérier secret de Jules III. Il revint à l’état laïc et épousa en 1567 Vittoria di Capua. Il mourut en 1589.

[30Camillo Gonzaga (1521-1595), 4e comte souverain de Novellera, frère du précédent. Conseiller du roi d’Espagne, il avait épousé en 1555 Barbara Borromeo.

[31Né en 1536, fils de Ferrante Gonzaga, premier prince de Molfetta ; capitaine général des armées impériales en Lombardie ; il épousa Camilla Borromeo en 1560.

[32Curzio Gonzaga, né en 1530, auteur du Fidamante, voir ce volume.

[33Frère de Cesare Gonzaga, prince de Molfetta.

[34Giulio Cesare (1552-1609), créé prince de Bozzolo en 1594, époux de Flaminia Colonna. Il était fils de Carlo Gonzaga et d’Emilia Cauzzi Gonzaga.

[35Pirro Gonzaga (1540-1592), frère aîné du précédent, seigneur de Gazzuolo, prince du Saint-Empire, officier dans l’armée espagnole en Piémont, au service du duc de Toscane, puis de la France en 1568. Il épousa Francesca Guerrieri, veuve d’Alessandro Gonzaga de Guastalla.

[36Camilla (1541-1604), sœur du précédent ; elle avait épousé en 1557 Sforza Appiano Aragona, seigneur de Valle.

[37Emilia Gonzaga (1517-1573), fille de Francesco Cauzzi Gonzaga, veuve de Carlo Gonzaga, dit le marquis de Gazzuolo, plutôt qu’Emilia († 1570), fille naturelle de Pirro Gonzaga ; religieuse au couvent de Santa Paola, de Mantoue.

[38Isabella Gonzaga (1537-1579), fille de Federico II Gonzaga, duc de Mantoue, avait épousé en 1552 Ferrante Francesco d’Avalos, marquis del Vasto et de Pescara.

[39Personnage mal identifié, peut-être Isabella Gonzaga, fille de Pirro Gonzaga di Gazzuolo et Camilla Bentivoglio, qui épousa en 1555 Rodolfo Gonzaga di Luzzara, châtelain de Poriglio.

[40Confusion possible entre les prénoms de deux filles de Pirro Gonzaga et Emilia Bentivoglio, Isabella, épouse de Rodolfo Gonzaga, seigneur de Poviglio, et Ippolita, épouse du comte Brunoro Thiene, de Vicence.

[41Probablement Lucrezia Gonzaga (1522-1576), sœur des précédentes, chantée par Bandello et Luigi Groto.

[42Claudio Landi (c. 1534-1589), comte de Compiao, puis prince de Val di Taro, chevalier de l’Ordre de Santo Stefano, fils d’Agostino Landi, qui avait animé le complot contre Pier Luigi Farnese en 1547, et de Giulia Landi ; il épousa en 1577 Juana Fernandez de Cordoba.

[43Le prénom est incertain ; l’épouse de Pio Enea degli Obizzi était Eleonora Laura Martinengo Cesaresco ; voir ci-dessous.

[44Née en 1542, fille de Cosme de Médicis et d’Eléonore de Tolède ; elle avait épousé Paolo Giordano Orsini, duc de Bracciano, qui l’assasina en 1576.

[45Archevêque de Pise, créé cardinal en 1564, Angelo Niccolini mourut en 1567.

[46Paolo Orsini (1541-1585), 1er duc de Bracciano.

[47Fille de Girolamo Orsini et de Francesca Sforza, et épouse de Marcantonio II Colonna.

[48Ludovico II Pico (1527-1568), vicaire impérial de Mirandola, comte de Concordia, capitaine au service de la couronne de France, en 1554, chevalier de l’Ordre de Saint-Michel. Il épousa en premières noces Renata d’Este, fille naturelle du cardinal Ippolito d’Este, et en secondes noces, Fulvia da Correggio († 1590).

[49Claudia († 1593), fille de Claudio Rangoni, comte de Castelcrescente, et de Ludovica Pico ; elle était séparée de Giberto, comte de Correggio, qu’elle avait épousé en 1550.

[50Dernière fille de Nicolò Rangoni, seigneur de Spilamberto, et de Bianca Bentivoglio. Veuve en premières noces du comte Tommaso Calcagnini, elle avait épousé le comte Cesare Fregoso, patron de Matteo Bandello.

[51Leonora (1535-1569), fille d’Ugoccione Rangoni, comte de Borgofranco ; elle avait épousé Troilo II Rossi, marquis de San Secondo en 1550.

[52Troilo II Rossi (1525-1591), comte et marquis de San Secondo, lieutenant de l’infanterie italienne en France en 1547, puis capitaine de cavalerie dans l’armée espagnole entre 1561 et 1579.

[53Fille de Giovanni Sanseverino, comte de Colorno, et de Lucia Sanseverino, et épouse du comte de Sala, Giberto Sanvitale.

[54Giulia Sanseverino, sœur de la précédente ; elle avait épousé en 1564 Giovanni Battista Borromeo († 1577), comte d’Arona.

[55Alfonso Sanvitale († 1560), comte de Fontanellato, capitaine au service de la couronne de France. Il avait épousé Girolama Farnese di Latera.

[56Giberto Sanvitale († 1585), comte de Sala, époux en premières noces de Liviana Barbiano di Belgioioso, puis de Barbara Sanseverino.

[57Ou Rochas, noble de Chypre.

[58Gianfrancesco Trivulzio (1509-1573), marquis de Vigevano, capitaine au service du roi de France, rallié au roi d’Espagne en 1543.

[59Ettore Visconti († 1592), gouverneur de Sebenico, officier dans les armées vénitienne et impériale, était le fils naturel de Pallavicino Visconti († 1549), ancien évêque d’Alessandria, revenu à l’état laïc, patricien de Vérone, ayant servi dans l’armée française.

[60Federico Cornaro.

[61Mort en 1563.

[62Frère cadet de Charles-Quint, empereur en 1556, mort en 1564.

[63Taddea, fille de Camillo de’ Costabili, de Ferrare, épouse en 1554 Fulvio Rangoni (1536-1588), ambassadeur de Ferrare à Rome et en Espagne.

[64Mort en 1566.

© 2000-2017 Tous droits réservés - Fondation Barbier-Mueller pour l'étude de la poésie italienne de la Renaissance. Design : Aldemos |