accueil

CESARI (Cesare de’), Scilla (1552)

1

SCILLA./ tragedia di m. ce-/sare de’cesari./ allo illvstre s. il/ s. paolo orsino./ Con Gratia & Priuilegio./ [marque : poco val la vertv/ senza fortvna]/ in venetia Appresso giouan [sic] Griffio/ m d lii.

In-8° [52] feuillets signés A-F8 G4 chiffrés [1-4] 51 [I bl.]. Marque sur le titre (63mm) et sur l’avant-dernier feuillet (43 mm) ; lettrines ; caractères italiques.

Première édition de Scilla, tragédie en cinq actes de Cesare de’ Cesari, dédiée à Paolo Orsini [1]. La protagoniste est Scilla, fille du roi Niphus de Mégare, qu’elle trahit par amour pour Minos, roi de Crète. Dans sa lettre adressée à Girolamo Ferlito [2], Ruscelli donne quelques détails sur la composition du volume, établie sur une copie manuscrite « d’altra penna, che di quella del S. Cesarino », difficile à lire.

Le volume est imprimé par Giovanni Grifi ou Grifio ; parent des Gryphe de Lyon, il produisit une centaine d’ouvrages entre 1544 et 1576.

Hauteur : 146 mm. Vélin souple (reliure moderne).

Provenance : corrections manuscrites de l’époque aux didascalies du f. 45.

→ Hastings Jackson, 195 ; Clubb, 343 ; Boullier, p. 44 ; M. Bregoli Russo, 168 ; BL, 166 ; Ascarelli-Menato, p. 384.

[1Probablement Paolo Orsini (1541-1585), fils de Girolamo Orsini, duc de Bracciano et de Francesca Sforza di Santafiore.

[2Poète originaire de l’Italie méridionale, ami de Girolamo Ruscelli, qui fait mention de lui dans ses Discorsi contre Ludovico Dolce. Il avait collaboré, en compagnie de Cesare de’ Cesari et de Giacomo Giglio au Libro sesto delle rime (Venise, 1553, voir ce volume).

© 2000-2017 Tous droits réservés - Fondation Barbier-Mueller pour l'étude de la poésie italienne de la Renaissance. Design : Aldemos |