accueil

CHIABRERA (Gabriele), Alcune prose inedite (1826)

1

Alcune prose inedite di Gabriello Chiabrera. Genova Tipografia dei Fratelli Pagano A spese di Vincenzo Canepa Librajo.

In-8° paginé 144. Fleuron sur le titre.

Recueil dédié par Vincenzo Canepa « agli amatori delle lettere ». Il contient diverses pièces en prose, inédites, transmises en particulier par Giambattista Belloro, de Savone, et D. G. B. Spotorno ; un éloge d’Alessandro Farnese, duc de Parme et de Plaisance, une Vie de Gian Giacomo de’ Medici, marquis de Marignano [1], trois dialogues, L’Orzalesi ovvero della tessitura delle canzoni, entre Jacopo Cicognini et Giuseppe Orzalesi, Il Geri dialogo della tessitura delle canzoni, entre les précédents et Francesco Geri, Il Bamberini ovvero degli ardimenti del verseggiare, entre Postumo et Domenico Bamberini, un traité Della Tribolazione, trois discours, Intorno alla orazione cristiana, Sopra le parole ‘Surge, propera, amica mea’, Intorno alla pompa delle donne. Approbation du réviseur de l’archevêché, Bartolomeo Parodi, et imprimatur du sénateur Gratarola.

Le libraire annonce une édition des lettres de Chiabrera et des poèmes inédits, à paraître dans le Giornale Ligustico.

Hauteur : 194 mm ; exemplaire non rogné. Cartonnage bleu de l’éditeur.

→ Gamba, 1877.

[1Gian Giacomo Medici (1497-1555), surnommé Medeghino, 1er marquis de Marignano, patricien et sénateur de Milan, général des armées impériales, vainqueur à Mühlberg, chevalier de la Toison d’Or. Son frère, Giovanni Angelo, fut élu pape sous le nom de Pie IV (1559-1565). La famille des Medici, inscrite au patriciat de Milan depuis le XIIIe siècle, porte les mêmes armes que les Médicis de Florence.

© 2000-2017 Tous droits réservés - Fondation Barbier-Mueller pour l'étude de la poésie italienne de la Renaissance. Design : Aldemos |