accueil

CHIELI (Matteo, dit il Sudicio Rinverdito), Stanze nella morte del serenissimo don Francesco de’ Medici (1587)

1 2

STANZE DEL/ svdicio rinver/dito d’anghiari/ nella morte del ser.mo/ don francesco de medici/ il gran dvca di toscana./ All’Illustre Signore Capitano Ambrogio/ colombani corso./ [armoiries]/ in firenze./ Appresso Giorgio Marescotti. 1587./ Con Licentia de Superiori.

In-4° [16] feuillets signés [A]-D4 non chiffrés. Armoiries des Médicis (47 mm) sur le titre ; marque (87 mm ; Zappella 890) au verso du dernier feuillet ; f. 2 : deux emblèmes funèbres (58 mm) accompagnés de la devise « Mors omnia solvit » ; caractères romains.

Recueil de 85 stanze dédiées à Ambrogio Colombani Corso, célébrant la mémoire du grand-duc de Toscane, Francesco de’ Medici. Né en 1541, fils du duc Cosme et de Leonora de Toledo, Francesco avait épousé Jeanne de Habsbourg (1548-1578), sœur de l’empereur Maximilien, puis, en 1579, Bianca Cappello. Il mourut sans enfants, le 19 octobre 1587, dans sa villa de Poggio a Caiano, suivi le lendemain de son épouse. Son frère, le cardinal Ferdinando (1549-1609) lui succéda. Le règne de Francesco avait été marqué à l’intérieur par la consolidation du pouvoir ducal, la répression des derniers opposants, Orazio Pucci, Pierino Ridolfi et Antonio Altoviti, et à l’extérieur, par un alignement sur la politique espagnole, mais aussi par un remarquable développement artistique.

Hauteur : 195 mm. Cartonnage.

→ Edit XVI C-3082 (recense 6 exemplaires) ; Guarducci, 245 (6 exemplaires).

© 2000-2017 Tous droits réservés - Fondation Barbier-Mueller pour l'étude de la poésie italienne de la Renaissance. Design : Aldemos |