accueil

COLONNA (Stefano), I Sonetti, le canzoni ed i trionfi di M. Laura (1552)

1 2 3

I SONETTI, LE/ canzoni, et i triomphi/ di m. lavra/ in risposta di m. francesco/ petrarcha/ per le sve rime in vita/ et dopo la morte di lei/ Peruenuti alle mani del Magnifico M./ Stefano Colonna, Gentil’huomo/ Romano, non per l’adietro/ dati in luce./ con privilegio/ [marque : nil me dvrivs]/ A san Luca al segno del Diamante. m. d. lii. [souscription] In Vinegia per Comin da Trino/ di Monferrato L’anno./ m. d. lii.

In-8° [184] feuillets signés A-Z8 chiffrés 174 [VIII-IIbl.] ; les deux feuillets blancs manquent dans l’exemplaire décrit. Marque sur le titre (62 mm) et le f. Z6 v° ; f. A v° : portrait (89 mm) ; lettrines ; caractères italiques.

Canzoniere fictif, prétendument composé par Laure d’Avignon, en réponse aux rime de Pétrarque. Cette fiction poétique, entrée en possession de Stefano Colonna, qui en est peut-être l’auteur, a été publiée par Pietro Antonio Miero et dédiée à Vittoria Farnese (c. 1520-1602), fille de Pier Luigi Farnese et de Girolama Orsini, devenue duchesse d’Urbin par son mariage en 1547 avec Guidobaldo II della Rovere. Il comprend 366 pièces, auxquelles s’ajoutent des Trionfi. Présenté comme une œuvre pleine de « modestia e singolar esemplarità […] tutta spirito, tutta amore e tutta carità », bien que « rozza e priva di dolcezza », le recueil réinterprète le Canzoniere de Pétrarque, qu’il imite avec fidélité jusqu’à la reprise de ses rimes, en lui donnant un sens religieux, voisin du Petrarcha spirituale de Malipiero (voir ce volume), que confirme la réécriture des Trionfi. Le volume, qui fut réédité en 1740 à Venise, chez Pietro Bassaglia, a été imprimé par Comin da Trino.

Hauteur : 141 mm. Demi-basane brune, dos à nerfs, plats marbrés ; tranches mouchetées (reliure moderne signée T. Laengner, Milan).

Provenance : graffitis dans quelques marges.

→ Melzi, II, 70 ; Brunet, III, 879 ; Hastings Jackson, 201 ; Fowler, p. 267 ; Vaganay, 1740 (indique à cette date la réimpression de l’édition de 1552) ; Marsand, p. 227 ; Suttina, 542 ; BL, 373 ; Edit XVI C-5150 (27 exemplaires) ; Ascarelli-Menato, p. 377-378 ; Ley, n° 204 (5 exemplaires).

© 2000-2017 Tous droits réservés - Fondation Barbier-Mueller pour l'étude de la poésie italienne de la Renaissance. Design : Aldemos |