accueil

CORNAZZANO (Antonio), Sonetti e canzone (1503)

1

[encadrement]

Sonetti e Canzo/ ne del Preclarissi/ mo poeta Messe/re antonio/ cornaza/no Pla/centino/ Cum Gratia &/ Pruiliegio.

[souscription] Stampata in la Inclita Città di Vinetia/ par mi Maestro Manfredo de Monteferato./ M.CCCCCIII. ADI. X. FEBRARO.

In-8° [64] feuillets signés a-h8 non chiffrés. Titre en rouge, en caractères semi-gothiques, dans un encadrement gravé sur bois de quatre pièces (110 mm) ; texte en caractères romains.

Recueil posthume des poésies d’Antonio Cornazzano. Il contient 178 sonnets (mal numérotés clxxvi) et 34 canzoni, auxquelles s’ajoutent deux pièces de Jacobus Philippus ex Pellibus Nigris [Jacopo Pellenegra] [1] : une canzone, imitée de Bembo, ‘Amor : quel basso stile in cui raggiono…’ et une épître en vers adressée de Padoue à Panfilo [Sasso], ‘Pamphilo ti saluta il pelle negra/ Quello che pocho avante come sai/ Ti pianse…’. Cette épître, composée vers 1501-1502, infirme la fausse nouvelle de la mort de Panfilo Sasso diffusée par Pellenegra et célèbre plusieurs poètes de l’époque.

Une première édition avait été publiée en 1502 chez Manfredo Bonelli da Monferrato, un imprimeur d’Asti, actif à Venise à partir de 1491, suivie de sa réimpression la même année. L’édition de 1503 modifie la disposition des pièces, les groupant en deux sections. Une quatrième édition fut publiée la même année à Milan, par Pietro Martire et les frères de Legnano, établie sur la première édition vénitienne.

Hauteur : 145 mm. Vélin rigide, dos à 5 nerfs, tranches bleues, gardes peignées (reliure du XVIIIe siècle, remboîtée). Relié avec Francesco Senato, Operetta nuova, Venise, G. Rusconi, 1506.

Provenance : inscription manuscrite ancienne au verso du dernier feuillet.

→ Brunet, II, 277 ; Vaganay, 1503, n° 6 ; Sander, 2190 ; BL, 199 ; Edit XVI, C-6487 (3 exemplaires) ; Cannata, 165, et description 88 ; R. Bruni - D. Zancani, p. 35-36, édition C (recensent 4 exemplaires) ; Ascarelli-Menato, p. 344.

[1Sur ce poète, voir Pellenegra, Operette volgari, Venise, N. Zoppino & Vincenzo Polo, 1524.

© 2000-2017 Tous droits réservés - Fondation Barbier-Mueller pour l'étude de la poésie italienne de la Renaissance. Design : Aldemos |