accueil

DOVIZI DA BIBBIENA (Bernardo), Calandra (1558 [1559])

1

calandra/ COMEDIA/ di m.bernardo/ da bibiena,/ che fu poi Cardinale./ Nvovamente ri-/stampa, & corretta./ [fleuron]/ [marque]/ in fiorenza,/ m d l viii.

[souscription] in fiorenza/ Appresso i Giunti./ m d lix.

In-8° [44] feuillets signés A-E8 F4 chiffrés 42 [II dont I bl.]. Marque sur le titre (60 mm : Decia, 6bis) ; répétée au feuillet F3 ; caractères italiques.

La Calandra, comédie en prose de Bernardo Dovizi, reprend l’intrigue des Menæchmi, et a une forte charge comique ; elle introduit le personnage de Polinico, un des premiers pédants à la suite du Cleandro des Suppositi de l’Arioste. Composée dans la jeunesse de l’auteur, alors qu’il était secrétaire de Lorenzo de’ Medici et précepteur du futur cardinal Giovanni, même si certains éléments textuels conduisent à fixer son achèvement vers 1512 seulement, la Calandra fut jouée pour la première fois à Urbin, le 6 février 1513, dans une mise en scène et avec des intermèdes de Baldassare Castiglione et des décors de Girolamo Genga, un élève de Raphaël. La pièce fut reprise en octobre 1514, à Rome, en une représentation privée offerte par le pape Léon X à Isabella d’Este, marquise de Mantoue, puis en janvier 1515, avec un décor de Baldassare Peruzzi. D’autres représentations sont attestées, à Venise en 1521 et en 1522. En 1548, le cardinal Ippolito d’Este fit représenter la pièce à Lyon, devant le roi Henri II.

Après l’édition originale, publiée à Sienne en 1521 (Michelangelo di Bartolomeo pour Giovanni di Alessandro), la Calandra fut souvent réimprimée on notera en particulier les éditions de 1524 (Rome, Francesco Calvo) et de 1533 (s.l.s.n.), ainsi que l’édition donnée par les Giunti en 1558, la seizième de l’ouvrage.

Relié avec Nicolò Buonaparte, La Vedova, Florence, Giunti, 1558.

→ Quadrio, V, 80-81 ; Brunet, II, 774 ; Decia, 301 ; Clubb, 398 ; BL, 219 (3 exemplaires) ; Mango 30 ; Bregoli Russo, 224 ; Boullier, p. 57 ; Ascarelli-Menato, p. 273-274.

© 2000-2017 Tous droits réservés - Fondation Barbier-Mueller pour l'étude de la poésie italienne de la Renaissance. Design : Aldemos |