accueil

FIAMMA (Gabriele), Rime spirituali (1570)

1

RIME SPIRITVALI/ del r. d. gabriel fiamma,/ Canonico Regolare Lateranense ;/ esposte da lui medesimo./all’illvstr.mo et eccell.mo s.re/ il s. marcantonio colonna,/ dvca di tagliacozzo,/ e gran Contestabile [sic] del Regno di Napoli./ con privilegi./ [marque]/ In Vinegia, M D LXX./ Presso a Francesco de Franceschi Senese.

In-8° [290] feuillets signés a10 A-Z8 Aa-Mm8 paginés [XX] 514 [XLIV-IIbl.] ; (161) mal paginée 191. Marque sur le titre (53 mm) ; lettrines ; texte en caractères italiques, commentaire en caractères romains.

Important recueil de poésies spirituelles, dédié à Marcantonio Colonna, duc de Tagliacozzo [1], et ouvert par de nombreuses pièces liminaires, dont plusieurs sonnets de Giulio Ballino [2]. Il est composé de 152 pièces, dont 122 sonnets, dix canzoni, trois sestine, neuf poèmes divers dont sept hymnes (Oda sopra il secondo Salmo di David, Versi d’Orfeo, Inno overo Oda alla Temperantia, alla Fortezza, alla Giustizia, alla Prudentia, alla Fede, alla Carità, alla Povertà, traduction des Psaumes i, iii, xiii, xxiii, c, ciii, cxxxii, cxxxviii ; les sonnets cx et suivants constituant une Corona della Beata Vergine. Il n’est pas impossible que Fiamma ait été inspiré par le modèle ronsardien de l’ode, dont il donne sept pièces, sous le titre d’Inni [3]. Le recueil est accompagné d’un ample et savant commentaire fondé sur l’autorité de plus de 300 auteurs religieux et profanes, anciens et modernes. Le recueil des Rime spirituali fut réimprimé (ou de simples émissions) en 1573 et 1575 (Venise, Fr. De Franceschi). Il connut un certain succès. Roland de Lassus mit en musique plusieurs de ses pièces.

Hauteur : 174 mm. Vélin rigide, tranches bleues (reliure du XVIIIe siècle).

Provenance : mention biffée d’appartenance au couvent de San Bartolomeo [Carmes déchaux de Saint-Augustin, à Plaisance], ottobre 1774 ; Antonio Costermanelli ; étiquette de la librairie Rappaport, Rome.

→ Gamba, 1392 ; Brunet, II, 1242 ; Vaganay, 1570, n° 2 ; Ascarelli-Menato, p. 401, Panizzi, 2295 ; DTE, I, 450-453.

[1Marcantonio II Colonna (1535-1585), 3e duc de Paliano, 1er duc de Tagliacozzo, connétable du royaume de Naples, capitaine général des armées pontificales ; un des vainqueurs de Lépante.

[2Sur cet avocat vénitien, ami et collaborateur de Paolo Manuzio, voir Castelvetro, Giunta fatta al ragionamento di m. Pietro Bembo, Modène, héritiers C. Gadaldino, 1563, note sur l’exemplaire.

[3Il est toutefois ignoré du livre pourtant bien documenté de G. Maugain, Ronsard en Italie, Paris, 1926.

© 2000-2017 Tous droits réservés - Fondation Barbier-Mueller pour l'étude de la poésie italienne de la Renaissance. Design : Aldemos |