accueil

GELLI (Giovambattista), Sopra un luogo di Dante (1548)

1

il gello/ ACCADEMICO FIO-/rentino sopra vn luogo di Dante,/ nel XVI Canto del Purga/torio : della Creazione/ dell’Anima ra-/tionale./ [fleuron]/ Con priuilegio/ in firenze/ m. d. xlviii.

In-8° [120] feuillets signés A-G8 H4 paginés [1-2] 3-115 [I bl.] ; (4) non chiffré, (17-119) mal chiffrés 13-115. Portrait de Gelli (95 mm) au verso du premier feuillet (Zappella, Ritratti, 171).

Recueil des trois leçons de Giambattista Gelli sur un passage du chant XVI du Purgatorio de la Commedia de Dante, prononcées devant l’Accademia Fiorentina, sous la présidence de Francesco Guidetti, puis de Carlo Lenzoni († 1551). L’Accademia Fiorentina fut fondée par Cosme de Médicis, elle remplaça l’Accademia degli Umidi, créée en 1540 et dissoute en janvier 1541, et joua un rôle de premier plan dans la politique culturelle du grand-duc de Florence.

L’interprétation de Gelli repose sur la célébration de Dante comme théologien, capable d’offrir par son poème une leçon philosophique, morale et civique. Son commentaire, nourri d’une longue tradition florentine, valorise l’œuvre de Dante en termes savants, présentant le cheminement narré par le poète comme un parcours allégorique vers la vérité, et donnant à sa poésie la valeur d’un haut savoir. Cette conception a sans doute une raison autobiographique ; Gelli reconnaît à lalecture de Dante le mérite de l’avoir fait sortir de son état modeste d’artisan et de lui avoir permis d’accéder au prestige de la philosophie et des lettres. Son commentaire se sert, de façon systématique, de la confrontation intertextuelle et analyse les passages obscurs ou difficiles par la comparaison avec d’autres passages du poème.

L’impression du volume est attribuée à Lorenzo Torrentino ; les différentes leçons de Gelli sur Dante et sur Pétrarque (voir Gelli, Tutte le lezioni, Florence, s.n. [L. Torrentino], 1551) furent réunies en 1551 en un volume collectif également publié par le même Torrentino, imprimeur officiel des Médicis.

Hauteur : 172 mm. Demi-vélin, plats cartonnés.

→ Gamba, 499 ; Moreni, p. 4-5, n° II ; BL, 294 ; Ascarelli-Menato, p. 282-283.

© 2000-2017 Tous droits réservés - Fondation Barbier-Mueller pour l'étude de la poésie italienne de la Renaissance. Design : Aldemos |