accueil

GRADENIGO (Pietro), Rime (1583)

1

RIME/ di m. pietro/ gradenico/ gentilhvomo vinitiano./ [fleuron]/ Con privilegio./ [marque : simili frondiscet virga metallo]/ in venetia,/ Nella Stamperia de’ Rampazetti./ m d lxxxiii.

[souscription] in venetia/ Appresso gli Heredi di Francesco Rampazetto./ m d lxxxiii.

In-4° [70] feuillets signés *4 A-Q4 R2 chiffrés [IV] 55 [XI] ; le feuillet 45 non chiffré. Marque sur le titre (47 mm : Vaccaro, 440 ; Zappella, 17) ; bandeau à devise « a poco a poco » ; autre à tête d’ange ; fleurons ; lettrines.

Edition collective des Rime de Pietro Gradenigo, procurée par Francesco Sansovino (1521-1583) et dédiée à Vincenzo Gonzaga (1562-1612), fils de Guglielmo Gonzaga, duc de Mantoue, et d’Eléonore d’Autriche. Le recueil est composé de 172 pièces, dont 161 sonnets. La table donne les incipit des pièces, adressées au pape Paul III [1], Lucia Albani degli Avogari (3), Giovanni Matteo Bembo [2], Faustina Ciera, le signor collateral [3], Anton Francesco Doni, Lodovico Dolce (6), le dottor Girolamo Ferrari, Giorgio Gradenigo (2), Tommaso Mocenigo, Daniele de’ Priuli, l’évêque [Gherardo] Rambaldo, le comte Michele della Torre [4], évêque de Ceneda, Alfonso Valdera, Teodora Visconti, Domenico Venier, Giacomo Zane (2). Un premier ensemble de 60 pièces avait été publié dans les Rime di diversi eccellenti autori éditées par Lodovico Dolce (Venise, G. Giolito de’ Ferrari, 1553).

Hauteur : 200 mm. Vélin rigide ; gardes marbrées (reliure du XVIIIe siècle).

Provenance : étiquette de la librairie Angelo Gandolfi, Bologne (1914).

→ Vaganay, 1583, n° 2 (indique 154 sonnets) ; Ascarelli-Menato, p. 394 ; Panizzi, 2784.

[1Alessandro Farnese (1534-1549).

[2Capitaine vénitien, neveu du cardinal Bembo.

[3Magistrat vénitien, non identifié.

[4Fils de Luigi della Torre, d’Udine, capitaine au service de Venise, Michele della Torre (1510-1587), chanoine d’Udine, camérier secret du pape, puis évêque de Ceneda, fut nonce en France (1547, 1550 et 1565) et créé cardinal en 1583. Un volume de Rime di diversi autori (Vérone, Discepoli, 1587), fut publié à l’occasion de sa mort.

© 2000-2017 Tous droits réservés - Fondation Barbier-Mueller pour l'étude de la poésie italienne de la Renaissance. Design : Aldemos |