accueil

GUARINI (Battista), Rime (1598)

1

[titre et encadrement gravés]

RIME/ del molto/ illvstre/ Signor Caualiere/ battista gvarini./ Dedicate/ all’illvstrissimo/ et reverendissimo/ Signor Cardinale/ pietro aldobrandini./ Sopraintendente Generale dello stato Eccle/siastico per tutta Italia et Legato à Latere/ et Vicario Generale in Temporale, et Spi-/rituale nella Città et Ducato/ di Ferrara &c./ Con Priuilegio del Sommo Pontefice del Re/ Catholico della Republica di Venezia/ et d’altri Prencipi./ [marque : avrora]/ in venetia/ Presso Gio. battista Ciotti./ m d iic.

Grand in-8° [144] feuillets signés a4 A-R8 S4 chiffrés [IV] 137 [III] ; P4 signé O4. Titre gravé dans un encadrement en taille-douce (162 mm aux bords du cuivre), aux armes du cardinal Aldobrandini. Lettrines, fleurons, culs-de-lampes ; caractères italiques.

Première édition des Rime de Guarini, dédiée au cardinal Pietro Aldobrandini [1]. Selon le libraire, les pièces avaient été recueillies et publiées « quanto è stato possibile nella vera, et natural purità loro », suivant « l’originale tratto dal proprio auttore, che stava appresso gran personaggio ». Le recueil est composé de 106 sonnets, dont 56 sonnets amoureux, 43 sonnets encomiastiques ou funèbres, sept sonnets spirituels. Les sonnets encomiastiques sont adressés à Henri IV, roi de France, l’empereur Ferrando [2], au grand-duc de Toscane [3], Leonora d’Este, princesse de Venosa [4], Ottaviano Fabri, au cardinal Scipione Gonzaga, Luigi Gradenigo, au cardinal Alessandro Sforza [5], ainsi qu’aux auteurs des sonnets adressés à Guarini : les Accademici Innominati de Parme, Bernardino Baldi, abbé de Guastalla, Giacopo Barbaro, Francesco Bembo, Orazio Cardanetti, de Pérouse, Giuliano Goselini, Alessandro Piccolomini, achevêque de Sienne. Les sonnets funèbres sont composés en mémoire de Léonore d’Autriche, duchesse de Mantoue [6], Marguerite de France, duchesse de Savoie [7], Michelangelo Buonarotti [8], Giovani Giacomo de Costanzi, Giulia dalla Rovere Estense [9], Stefano Santini, accademico etereo (2), du marquis de Vasto [10]. Suit un recueil dédié à Iñes, marquise de Grana [11], contenant 150 madrigaux, dont un sonnet sur la mort de Luigi Gradenigo, quatre ottave amorose, cinq ottave sur la mort de Barbara d’Autriche, duchesse de Ferrare [12].

Le volume est imprimé pour Giovanni Battista Ciotti. Originaire de Sienne, celui-ci fit son apprentissage à Venise, où il s’installa à son compte entre 1583 et 1587, et après une interruption de son activité, entre 1591 et 1625, publiant plus de 160 titres. En tant que libraire, il fut très présent sur les foires allemandes.

Hauteur : 204 mm. Vélin souple ; titre manuscrit au dos (reliure de l’époque).

→ Gamba, 558 ; Brunet, II, 1774 ; Vaganay, 1598, n° 4 ; BL, 317 ; Ascarelli-Menato, p. 430-431 ; Panizzi, 2874 ; DTE, I, p. 293-295.

[1Neveu du pape Clément VIII, Pietro Aldobrandini (1572-1621) fut créé cardinal en 1593.

[2Ferdinand Ier de Habsbourg, frère de Charles-Quint, empereur germanique (1558-1564).

[3Francesco I de’ Medici.

[4Epouse de Carlo Gesualdo, prince de Venosa, voir Ferazzoli Illuminato, Fileno, Trévise, F. Zanetti, 1601.

[5Neveu de Paul III Farnese, fils de Bosio II Sforza et de Costanza Farnese, frère du cardinal Guido Ascanio Sforza (1518-1564), Alessandro Sforza, clerc de la Chambre Apostolique fut lui-même créé cardinal en 1565 ; il était évêque de Parme depuis 1560.

[6Veuve de Guglielmo II Gonzaga, décédée en 1594.

[7Epouse d’Emmanuel-Philibert, décédée en 1574.

[8Mort en 1564.

[9Giulia della Rovere, fille de Francesco Maria I della Rovere, et première épouse d’Alfonso d’Este, marquis de Monticchio, décédée en 1563.

[10Alfonso Felice d’Avalos (1564-1593), marquis del Vasto, époux de Lavinia della Rovere.

[11Fille de don Fernando de Argote, née à Cordoue en 1570, Iñes de Argote épousa Prospero del Carretto, marquis de Savone et de Grana (1568-1591) ; établie à Mantoue, elle devint la maîtresse du duc Vincenzo Gonzaga, et mourut en 1612.

[12Deuxième épouse d’Alfonso II d’Este, qu’elle avait épousé en 1565, Barbara d’Autriche mourut en 1572.

© 2000-2017 Tous droits réservés - Fondation Barbier-Mueller pour l'étude de la poésie italienne de la Renaissance. Design : Aldemos |