accueil

"HERCULANO" (Santo ou Sier) (pseudonyme), Il Favore delle cortigiane (1555)

1

IL FAVORE/ delle cortigiane/ in Canzon de. S. Herculano./ [vignette]./ E Possibel maluaggio che tu sei/ Audace e si bestial [début du texte en 9 lignes]

[souscription] In Venetia per Matthio Pagan, in/ Frezaria all’insegna della Fede./ m. d. lv.

Demi in-4° [4] feuillets signés A4 [signature sur A2 seul] non chiffrés. Vignette sur le titre (57 x 62 mm : un couple à cheval entouré d’hommes d’armes) ; texte en caractères romains.

Sous le pseudonyme de Santo Herculano ou de Sier Herculano, une quinzaine de plaquettes proposant des textes poétiques d’inspiration populaire, souvent en dialecte vénitien ou en bergamasque, voire à la fin du XVIe siècle, en napolitain, ont été publiées chez différents imprimeurs, généralement à Venise (à l’exception notable d’une Canzon in tenor de sier Herculano qual narra la vita delle povere puttane, imprimée à Macerata puis à Bologne).

Il Favore delle cortigiane est une canzone satirique en 21 strophes, à la métrique singulière (strophes de neuf vers hétérométriques, partiellement rimés : AbAb cdefg, A endecasillabi, b senari, cde decasillabi en deux quinari rimés à la césure, fg decasillabi non rimés à la césure, reprise du dernier vers en refrain), marquée de nombreux vénétianismes, développant le lieu commun du lamento della cortigiana. La plaquette est imprimée par Matteo Pagan, imprimeur-libraire établi al segno della Fede in Frezzaria, à Venise, entre 1545 et 1562. Il publia une cinquantaine de titres, de caractère populaire, dont une Canzone morale di santo Herculano in riposta a quella di cento scudi (1555). Il était également renommé pour ses cartes géographiques.

L’exemplaire semble être le seul connu de cette édition avec celui de la British Library (11427.aaa.33).

Hauteur : 142 mm. Cartonnage, plats recouverts de papier marbré (reliure moderne).

→ BL, 325 ; Bibliografia delle stampe popolari profane dal fondo Capponi della Biblioteca Vaticana, Florence, Olschki, 1981, n° 96, p. 72 ; Ascarelli-Menato, p. 383.

© 2000-2017 Tous droits réservés - Fondation Barbier-Mueller pour l'étude de la poésie italienne de la Renaissance. Design : Aldemos |