accueil

MORI (Ascanio) (Ascanio Pipino de’ Mori da Ceno, dit…), Alcune rime (1579)

1

[bandeau typographique] ALCVNE RIME/ del sig. ascanio/ de’ mori da ceno/ [marque : et labore virtvte]/ in mantova,/ per francesco osanna./ Stampator Ducale.

Grand in-8° [22] feuillets signés A-B8 C6 chiffrés 22. Marque sur le titre (74 mm ; Vaccaro, 97 ; Zappella, 519) ; bandeaux typographiques.

Petit canzoniere amoureux comprenant 46 pièces dont 18 sonnets, publié par Ascanio Mori à la demande de Giovanni Battista Cavallara [1], son compère, et de ses amis de Medole. L’édition à l’adresse de Francesco Osanna est une publication à l’essai, précédant la publication collective réunissant les Rime, le Giuoco piacevole (déjà publié en 1575) et un Raggionamento in lode delle Donne, donnée par Giacomo Ruffinello en 1580. Dans un avis au lecteur, le libraire précise qu’il avait vendu plus de 1000 exemplaires de la première édition du Giuoco et qu’il donnait une nouvelle édition

  • con la giunta d’alcune rime del medesimo autore, le quali ho havuto per via d’alcuni miei signori amici suoi.

Il existe toutefois des exemplaires séparés de la seconde émission des Rime, avec un titre recomposé et la date de 1580. Le volume est imprimé par Francesco Osanna, actif comme libraire à Mantoue de 1578 à 1608, en même temps qu’il exerçait en qualité d’imprimeur ducal (Ascarelli & Menato indiquent par erreur qu’il ne prit ce titre qu’en 1588, en succédant à Ruffinello). Il édita plus de 130 ouvrages.

Exemplaire à grandes marges (hauteur : 194 mm) ; nombreux témoins latéraux. Cartonnage moderne.

Provenance : ex-libris Sergio Colombi ; collationné par Giuseppe Martini.

→ Vaganay, 1579, n° 2 ; Rhodes, 33 ; Bologna, II, 226, et reproduction xxxiii (1580) ; Rhodes, Early Italian Printing, p. 158-161 ; Ascarelli-Menato, p. 185-186.

[1Mort en 1587, le médecin Giovanni Battista Cavallara, originaire de Piubega, avait soigné Torquato Tasso au cours de son internement ; le poète lui adressa en retour le sonnet ‘Quell ’alato destrier che fingi in carte…’.

© 2000-2017 Tous droits réservés - Fondation Barbier-Mueller pour l'étude de la poésie italienne de la Renaissance. Design : Aldemos |