accueil

ORADINI (Lucio), Due Lezioni (1550)

1

dve/ LEZZIONI/ di m. lvcio ora-/dini, lette pvbli/camente nell’ac-/cademia fio-/rentina./ [fleuron]/ [armoiries]/ in fiorenza./ Appresso Lorenzino Torrentino. m. d. l./ Con Priuilegio.

In-8° [48] feuillets signés A-C8 d8 E-F8 paginés (1-2) 3-6 (7) 8-19 (02) 21-42 (43) 44-55 (59) 57-96 ; le f. 42 blanc. Armoiries des Médicis sur le titre (47 mm) ; lettrines ; caractères italiques.

Lectures faites en l’Accademia fiorentina, sous le consulat d’Alessandro Malegonelle, par Lucio Oradini de Pérouse, le premier dimanche de juin et le dernier dimanche d’octobre 1550. Elles portent sur deux sonnets de Pétrarque, ‘Quanto ’nvidia ti porto avara terra…’ (RVF 300), cité p. 14, et ‘Se mai per foco non si spense…’ (RVF 48), cité p. 53. Le volume est adressé par l’imprimeur Torrentino à Ridolfo Baglioni, les deux commentaires, par Oradini à Cosme de Médicis, protecteur de l’Accademia fiorentina.

Hauteur : 157 mm. Parchemin souple (reliure moderne).

→ Gamba, 1542 ; Moreni, p. 58-59, n° VIII ; Olschki, 101 ; Fowler, p. 389 ; BL, 476 ; Ley, 194 (recense 2 exemplaires).

© 2000-2017 Tous droits réservés - Fondation Barbier-Mueller pour l'étude de la poésie italienne de la Renaissance. Design : Aldemos |