accueil

PARABOSCO (Girolamo), Delle Lettere amorose (1561)

1

delle/ LETTERE/ Amorose di m./ Girolamo/ parabosco./ libro primo./ con alcvne altre/ di nvovo aggivnte/ Nella fine./ [fleuron]/ [marque]/ in vinegia, appresso/ domenico farri./ m d lxi.

Trois parties en un volume in-8° : [72] feuillets signés A-I8 chiffrés (1-2) 3-32 71 34-46 32 48-59 51 61-71 [I bl.] ; B mal signé C ; [48] feuillets signés A-F8 chiffrés (1-2) 3-17 6 19-43 36 45 49 47 [I bl.] ; [56] feuillets signés A-G8 chiffrés (1-2) 3-20 25 22-29 24-35 39 37-40 35-49 56 51-52 55 54-55 [I bl.]. Marque sur les titres (49 mm) ; lettres ornées ; caractères italiques.

Recueil de lettres amoureuses entremêlées de vers, dû à Girolamo Parabosco. Un premier tome avait été publié en 1546 et fut régulièrement augmenté. Le premier livre, dédié à Gottardo Occagna, contient 96 lettres, et 15 pièces de vers, dont cinq sonnets. Certaines missives sont adressées à Giovanni Allessandro, Francesco [sic pour Francesca] Baffa [1], Orazio Brunetto, Alberto de Canaveis, Gasparo Curto, Bernardino Daniello, Lodovico Domenichi, Anton Francesco Doni, Gottardo Occagna (2), Medea Pavoni, Cassandra Stampa, Gasparina Stampa, Giovanna Vago Augello (2), Orazio Vecellio, Madonna H. G., Madonna Isabella, Madonna Lucrezia.

Le livre II, publié en 1548, est dédié à Giovanni Paolo Rizzo. Il contient 51 lettres, dont sept lettere pastorali, en vers, ainsi que quatre nouvelles. Le livre III, également dédié à Gottardo Occagna, contient 52 lettres, certaines adressées à Gianpietro Bastoni Bartolomeo Bricconi (2), la signora A.R., la signora C.C., la signora M, M.M., L.D., auxquelles s’ajoutent un poème en octaves, des stanze in lode di alcune gentildonne venetiane, une Favola d’Adone, un Dialogo en vers.

Hauteur : 150 mm. Vélin rigide, dos à 5 nerfs, pièce de titre, tranches bleues (reliure du XVIIIe siècle).

Provenance : cachets de la Lincoln’s inn Library et cachet de cession.

→ Ascarelli-Menato, p. 379 ; Basso, p. 107.

[1Francesca ou Franceschina Baffo était probablement la fille du sénateur Girolamo Baffo. Poétesse vénitienne, active entre 1543 et 1552, elle se fit connaître pour ses rime chantant son amour pour un capitaine de l’entourage de Guido Rangoni, Camillo Caula ; ses premiers sonnets avaient été publiés dans le Dialogo Amoroso (1543) de Giuseppe Betussi, et dans le recueil des Madrigali de Luigi Cassola (1544).

© 2000-2017 Tous droits réservés - Fondation Barbier-Mueller pour l'étude de la poésie italienne de la Renaissance. Design : Aldemos |