accueil

PATERNO (Lodovico), Le Nuove fiamme (1561)

1

LE NVOVE FIAMME/ di m. lodovico/ paterno,/ partite in cinqve libri./ Il primo di Sonetti, & Canzoni pastorali./ Il secondo di Stanze./ Il terzo di Elegie./ Il quarto di Nenie, & Tumuli./ Et l’ultimo di Egloghe Marittime, Amorose,/ Lugubri, Illustri, & Varie./ A Don Carlo d’Austria Principe/ di Spagna./ con privilegio./ [marque]/ In Venetia, Per Gio. Andrea Valuassori,/ detto Guadagnino, m d.lxi.

In-8° [260] feuillets signés A-Z8 Aa-Ii8 Kk4 chiffrés (1) 2-100 (100) 102 (102) 104-109 (100) 111-180 (173) 182 (171) 184-208 (219) 210 (221) 212-236 (220) 238-252 (236) 256 [VI] ; (C4) mal signé D4. Marque sur le titre (56 mm). Lettrines ; caractères italiques.

Recueil des poésies diverses de Paterno, dédié à don Carlo (1545-1568), infant d’Espagne, fils de Philippe II et de Maria de Portugal. Il est ordonné en cinq livres. Le premier livre rassemble 122 sonnets, 42 canzoni et pièces diverses, ainsi qu’un épithalame sur les noces du roi d’Espagne avec Marie d’Angleterre [1], adressé à Gonzalo Perès, secrétaire de Philippe II. Sous le titre de Palagio d’Amore, le deuxième livre est composé de trois poèmes en 62, 58 et 42 stances, adressés à Isabella d’Aragona [2], Alfonso di Cardine, marquis de Laina, Maria d’Aragona, marquise del Vasto [3], sur la mort de sa fille Beatrice d’Avalos [4]. Le troisième livre réunit seize élégies, certaines adressées à Giovanni Battista Caracciolo, Pasquale Caracciolo [5], Sincero Caracciolo, Vincenzo Franchi, Antonio Marino, Carlo Pagano, Francesco Filippo Pedimontio, Simone Porzio [6], Giancarlo Stella, Vittorio Tarantino, don Garcia de Toledo [7], Vittoria Colonna [8]. Le quatrième livre est consacré aux pièces funèbres, et contient six nénies, 47 épitaphes (Tumuli). Le cinquième est un recueil d’églogues comprenant sept églogues marines, quatre églogues amoureuses, six églogues funèbres, 4 églogues encomiastiques, six églogues diverses ; les pièces sont adressées à Cosme de Médicis, duc de Florence et Leonora de Toledo, Giovanni Girolamo Acquaviva [9], duc d’Atri, Ferrante Francesco d’Avalos, marquis de Pescara, Antonio d’Aragona, duc de Montalto [10], Colantonio Caracciolo [11] (sur la mort de Marco Cavallo), Ferrante Caracciolo, comte de Biccari, Giulio Caracciolo, Maria da Cardona, marquise della Padula [12], Faustina Carafa, marquise de Piacentri [13], Ottavio Carafa, Maria Anna della Cuova, princesse d’Ascoli [14] (sur la mort de Giovanni Gaietani d’Aragona), Lodovico Dolce, sur la mort de Lucrezia Gaietani d’Aragona [15], Alfonso d’Este, prince de Ferrare, Ippolita Gonzaga, Giorgio Gradenigo, Aldo Manuzio, Ascanio et Tarquinio Molognani (sur la mort de Michele di Loffredo), Matteo Montenegro, Carlo della Noy prince de Sulmone [16], Alfonso Piccolomini, marquis de Licito [17], Camillo Pignatelli [18], Ascanio Pignatelli, Giangeronimo Scotio (sur la mort de Leucadia), Carlo Spinelli, duc de Seminara [19], Anna de Toledo, comtesse d’Altamura [sic pour Altimira] [20] (sur la mort de Federico Carafa), Gasparo Toralto, Domenico Venier. Suit un poème en rime sciolte, La Trasformazione, adressé à Girolamo Pignatelli et Laura Carafa [21].

Hauteur : 145 mm. Parchemin rigide, tranches noires ; gardes renouvelées (reliure de l’époque).

→ Vaganay, 1561, n° 3 ; Fowler, p. 396 ; BL, 493 ; Ascarelli-Menato, p. 363 ; Panizzi, 4360.

[1Marie Tudor, épouse de Philippe II (1554-1558).

[2Isabella d’Aragona († 1578), fille d’Antonio d’Aragona, duc de Montalto ; elle épousa en 1545 Juan III de la Cerda.

[3Maria d’Aragona (1503-1568), fille de Ferrante d’Aragona († 1549), et tante de la précédente ; elle était l’épouse d’Alfonso d’Avalos, marquis del Vasto.

[4En 1558 ; elle était la fille d’Alfonso de Guevara, comte de Potenza.

[5Auteur d’un traité d’hippiâtrique, La Gloria del Cavallo (Venise, G. Giolito, 1566), que Paterno célèbre dans ce sonnet.

[6Philosophe napolitain, élève de Pietro Pomponazzi, Simone Porzio enseigna la logique et la physique à Pise, de 1546 à 1554 ; il laissa, parmi divers ouvrages, une disputatio, An homo bonus vel malus volens fiat (Florence, Torrentino, 1551).

[7Don Garcia de Toledo, 4e marquis de Villafranca, duc de Ferrandina, fils de don Pedro de Toledo, vice-roi de Naples. Il avait épousé en 1552 Vittoria Colonna la jeune.

[8Epouse du précédent, fille d’Ascanio Colonna, duc de Paliano, et de Giovanni d’Aragona.

[9Gian Girolamo Acquaviva (1521-1592), 9e duc d’Atri, comte de Conversano, général des armées pontificales, fils de Giannantonio Donato Acquaviva († 1554) et d’Isabella Spinelli. Il épousa Margherita Pio da Carpi.

[10Antonio d’Aragona (1506-1543), fils de Ferrante d’Aragona et de Caterina di Cardona. Il avait épousé Ippolita della Rovere puis Giulia Antonia di Cardona.

[11Colantonio Caracciolo († 1562), marquis de Vico en 1531 ; il était un des fermes appuis du vice-roi Pedro de Toledo à Naples. Il avait épousé Giulia della Leonessa, nièce de Pie IV ; leur fils, Galeazzo (1517-1586) se réfugia à Genève, où il mourut.

[12Sur ce personnage, à qui Andrea Gesualdo dédia son commentaire de Pétrarque, voir Fr. Petrarca, Il Petrarca, comm. G. A. Gesualdo, Venise, G. A. Nicolini da Sabbio, 1533 et note.

[13Faustina Carafa, des ducs d’Ariano, épouse de Raimondo Orsini, comte de Pacentro [Piacentri], syndic de Naples.

[14Epouse d’Antonio de Leiva (ou Leyva), prince d’Ascoli, capitaine-général des troupes espagnoles en Italie.

[15Lucrezia d’Aragona († 1549), épouse en 1493 d’Onorato Gaetani, duc de Traetto. Elle était la fille naturelle et légitimée de Ferdinando I, roi de Naples, et d’Eulalia Ravignano.

[16Carlo di Lannoy, 3e prince de Sulmone, chevalier de la Toison d’or, fils de Filippo di Lannoy (1514-1553) et d’Isabella Colonna ; il épousa en 1559 Costanza Doria del Carretto.

[17Alfonso Piccolomini Todeschini (1500-1564), 3e marquis de Deliceto, régent de la Corte di Vicaria à Naples en 1538. Il avait épousé Costanza d’Avalos, sœur d’Alfonso d’Avalos, marquis del Vasto.

[18Camillo II Pignatelli († 1583) ; 3e duc de Monteleone, il épousa en 1559 Girolama Colonna.

[19Carlo Spinelli († 1568), duc de Seminara, gouverneur de Terre d’Otrante, époux d’Isabella di Capua.

[20Anna de Toledo, fille de Pedro de Toledo, vice-roi de Naples et de Maria Osorio Pimentel ; elle avait épousé Lope de Moscoso Osorio, 3e comte d’Altimira.

[21Girolamo Pignatelli († 1567), baron de Trentola, fils de Camillo Pignatelli et de Giulia Carafa ; il avait épousé Laura, fille de Giovanni Battista Carafa, comte de Policastro.

© 2000-2017 Tous droits réservés - Fondation Barbier-Mueller pour l'étude de la poésie italienne de la Renaissance. Design : Aldemos |