accueil

PATERNO (Lodovico), Rime (1560)

1

rime/ DI M. LODOVICO/ paterno,/ distinte in qvattro parti./ La prima & seconda, in vita & in morte/ di M. Mirtia./ La terza de’ varij soggetti, & la quarta/ de’ Trionfi./ Al Sereniss. Rè Catolico il gran/ Filippo d’Austria./ [marque]/ Con Privilegio./ in venetia, Appresso Gioan’Andrea Valuassori,/ detto Guadagnino. m d lx.

In-8° [328] feuillets signés a8 A-Z8 Aa-Ss8 paginés [XVI] 1-209 (10) 211-227 (28) 229-352 (343-374) 385-435 (36) 437-527 (28) 529-576 (569-614 515 616-624) [XXIV] ; (I) mal signé H, (M2) L2 ; dans l’exemplaire décrit les cahiers B et C sont intervertis. Marque sur le titre (56 mm) ; 8 vignettes (61 x 79 mm) illustrant les Trionfi. Fleurons typographiques ; lettrines ; caractères italiques. Il existe deux états du titre, le second portant la mention « Il nuovo Petrarca di M. Lodovico » ; dans certains exemplaires, le feuillet a5 ne porte pas de lettrine.

Recueil des Rime de Lodovico Paterno, procuré par Lelio Fortunato et dédié à Philippe II, roi d’Espagne (1527-1598). Dans son avis au lecteur, Mario degli Andini situe l’art de Paterno dans son contexte, et il donne ce qui peut apparaître comme le canon de la poésie italienne vers 1560 :

  • Et con l’immortal Bembo, et col gran Trifon Gabriele, che fu detto l’essenza del giudicio, et lo Socrate de tempi nostri […] il Molza, il Navagero, il Castiglione, il Mozzarello, il Guidiccione, il Tolomei, […] co’ duo lumi della nostra lingua Monsignor dalla Casa et Annibal Caro ; et con le due Fenici del nostro secolo Vittoria Colonna, Marchesa di Pescara e Veronica da Gambera .

Le recueil est composé de 792 pièces diverses, de stricte obédience pétrarquiste, ainsi que l’indiquent les premiers vers du premier sonnet :

  • Voi, ch’i gravosi mei caldi sospiri
  • Udite, e’l suon de le già sparse rime.

Le modèle pétrarquien est suivi dans la disposition en deux parties, in vita et in morte de la dame aimée, une certaine Mirtia. Le recueil, contient une suite de pièces de sujets divers ainsi que des Trionfi, en seize capitoli, illustrés de vignettes gravées sur bois imitées des illustrations du texte de Pétrarque.

A la suite des Rime de Paterno, un ensemble de Rime di diversi en hommage au poète, constitue une véritable anthologie de la poésie méridionale de l’époque, proposant des pièces de Domenico Amata, Vincenzo Belprato, comte d’Aversa, Ferrante Caracciolo, comte de Biccari [1], Ferrante Carafa, marquis de San Lucido, Nicolò Carbone, Angelo di Costanzo, Emilio di Costanzo, Pompilio Dattilo, Giovanni Helio [Elio], Menelao Infrosino, dit le Schernito, Giovanni Emilio de’ Landi, le duc de Mondragone [2], Jacopo Morrone, Giovanni Battista Passafango, Bandino Piccolomini, Domenico Pizzimenti, Giovanni Luigi Ricci, [Pietro] Paolo Riccomani, Berardino Rota, Luigi Ruffo, Giovanni Carlo Stella, Luigi Tansillo, Antonio Terminio, Laura Terracina, Anello Turbolo, Benedetto Varchi.

Le volume est imprimé par Giovanni Andrea Valvassore, dit Guadagnini. Etabli à Venise entre 1530 et 1572, Valvassore est connu comme xylographe dès 1522, puis comme imprimeur ; il produisit plus de 85 ouvrages, ainsi que de nombreuses cartes géographiques.

Hauteur : 147 mm. Demi-basane, dos orné de roulettes dorées, plats recouverts de papier marbré, tranches mouchetées (reliure du XIXe siècle).

→ Vaganay, 1560, n° 7 (sous le titre Nuovo Petrarca) ; BL, 493 (Nuovo Petrarca) ; Fowler, p. 396 ; Edit XVI 395111 ; Ascarelli-Menato, p. 363.

[1Ferrante Caracciolo, comte de Biccari, reçut la dédicace des Discorsi cavallereschi (Naples, Salviani, 1573), de Gaspare Toralto.

[2Luigi Carafa (1511-1576), 2e prince de Stigliano et 2e duc de Rocca Mondragone.

© 2000-2017 Tous droits réservés - Fondation Barbier-Mueller pour l'étude de la poésie italienne de la Renaissance. Design : Aldemos |