accueil

PORTA (Francesco), La Visione (1578 [1577])

1

LA VISIONE/ di m. francesco/ porta./ Da Castel Nuouo della Carfagnaga./ * * * / [marque : et vvlt et potest]/ in fiorenza,/ Appresso Giorgio Marescotti./ 1578.

[souscription] in fiorenza,/ Nella Stamperia di Giorgio Marescotti./ mdlxxvii.

In-8° [56] feuillets signés A-G8 paginés (1-2) 3-107 [V dont III bl.] ; l’exemplaire décrit ne comporte pas le f. G8 blanc. Marque sur le titre (54 mm ; Ascarelli, 59 ; Zappella, 889-880) et f. G7 ; bandeau au mascaron ; autre au panorama de Florence (20 x 54 mm) ; fleurons, lettrines.

La visione, de Francesco Porta, long poème en versi sciolti, relate une vision d’inspiration mystique ; il est suivi d’une paraphrase du psaume cxvi, d’une Invocatione al Sonno, de cinq sonnets et d’une canzonetta. Le recueil est dédié à Piergiovanni Brunetti ; dans sa dédicace, Porta célèbre les travaux de Brunetti, auteur d’Encomi et de rime davidiche [1]. Seconde émission de l’édition originale publiée en 1577.

D’origine française, Georgio Marescotti s’était établi comme imprimeur à Florence, où il exerça de 1563 à 1602, l’activité de son atelier se prolongeant jusqu’en 1617.

Hauteur : 145 mm. Cartonnage vélin blanc, pièce de titre au dos, tranches dorées (Honegger).

→ BL, 537 ; Ascarelli-Menato, p. 284-285 ; Guarducci, Marescotti, n° 88 et 108 (recense 4 exemplaires de la première émission, 2 de la seconde).

[1Le Davide sconsolato, tragedia spirituale de P. G. Brunetti fut publié en 1586 (Florence, G. Marescotti). Brunetti était probablement le fils de Nicolò Brunetti, commissaire de justice à Carrare, et frère de Giulio Brunetti (1559-1639), chancelier de l’archevêque de Milan Federico Borromeo.

© 2000-2017 Tous droits réservés - Fondation Barbier-Mueller pour l'étude de la poésie italienne de la Renaissance. Design : Aldemos |