accueil

PROSPERI (Costantino), Rime (1596)

1

[Première ligne dans un encadrement typographique] rime/ DEL SIGNOR/ costantino/ prosperi./ All’Illustris. & Eccell. Signor/ Don Cesare da Este./ [marque]/ In fiorenza,/ Appresso gli Heredi di Jacopo Giunti./ m. d. xcvi.

In-12 [42] feuillets signés A-C12 D6 paginés [VI] 1-69 [IX]. Marque sur le titre (60 mm) ; f. A3 v° : emblème gravé « altior - clarior » (87 x 63 mm). Ornements typographiques ; lettrines ; caractères italiques. Camerini indique une première partie de [30] feuillets signés A-B12 C6.

Petit recueil de vers dédié par l’auteur, Costantino Prosperi, à Cesare d’Este (1552-1628), fils d’Alfonso d’Este, marquis de Monticchio, et de Giulia della Rovere ; en 1596, don Cesare apparaissait comme le successeur désigné du duc de Ferrare Alfonse II. Le recueil, reprenant une partie des Diverse rime du même auteur (Lucques, V. Busdrago, 1590), est composé de 99 pièces variées dont 32 sonnets et une curieuse canzone à quatre chœurs. La table donne le nom des destinataires et l’occasion des pièces, essentiellement des fêtes à la cour de Ferrare ou la célébration de familles lucquoises : le pape Clément VIII [1] (7), le duc de Ferrare [2] (3), la duchesse de Ferrare [3], le duc d’Urbin [4], la duchesse d’Urbin [5], Lucrezia d’Este [6], Chiara Arnolfini Cenami (6), don Teodosio Badini, chanoine régulier (2), Vittoria Barnabò Santacroce, le comte Ercole Bevilacqua [7], Bernardino Bonvisi, Lucrezia Bonvisi, Placidia Bonvisi (5), Filippa Bonvisi Sbarra, Francesco Bussoni, de Lucques, Chiara Diodati, Bradamante d’Este (2), don Cesare d’Este (2), Leonora d’Este Gesualdo, princesse de Venosa [8] (2), Marfisa d’Este Cybo [9] (5), Lomi [10], peintre, Prospero Malavolta, jésuite, Bianca Massetti Maffei, Tommaso Montecatini, Partini, auteur de la Calissa [11], Cleopatra Pedochi Zonchi, Ippolita Pico Piccolomini [12], Vittoria Piccolomini d’Aragona [13] (4), Marco Pio di Savoia [14], Gabriella Poeti Pedoca (4), Giovanni Paolo Porti, Tommaso Rafaelli, musicien (2), le capitaine Antonio Vanduzzi, Pantasilea Vanni dite Pantina, Marino Zorzi, nonce à Florence ; sur la naissance d’Alfonso, fils de Cesare d’Este [15] ; sur les noces de Bartolomeo Lovatelli et Cassandra del Sale, d’Andrea Sbarra et Filippa Bonvisi, Bernardino Minutoli et Caterina Orsucci, d’Attilio Arnolfini et Caterina Sbarra ; sur la mort d’Alessandro Farnese, duc de Parme [16], de Giovanfrancesco Terzani, de Crémone, de Chiara Guasparini, de Giulio Ricchi, Prospero, fils de l’auteur, don Filippo d’Este, marquis de San Martino [17] (2), Leandro da Ferrara, Flaminio Nobili [18], Angelo Rivarola, de Gênes, tué en duel par Spinozzo Ascolano.

A la mort de Jacopo Giunti en 1591, son fils Cosimo lui succéda dans l’entreprise familiale des héritiers Giunti ; certains ouvrages portant toutefois le nom particulier de certains associés.

Hauteur : 135 mm. Parchemin ancien de réemploi (reliure moderne ; anciennes tranches mouchetées conservées).

→ Non recensé par Vaganay ; BL, 541 ; Camerini, 231A et 231B ; Ascarelli-Menato, p. 273-274.

[1Ippolito Aldobrandini (1592-1605).

[2Alfonso II d’Este (1533-1597).

[3Margherita Gonzaga (1564-1618), troisième épouse d’Alfonso II.

[4Francesco Maria II della Rovere (1549-1631).

[5Vittoria Farnese, veuve du duc Guidobaldo II della Rovere, mort en 1574.

[6Epouse du duc Francesco Maria II.

[7Noble de Ferrare, il épousa en 1575 Bradamante d’Este, fille de Francesco d’Este, ci-dessous.

[8Née en 1541, sœur de Cesare d’Este ; elle avait épousé en 1594 Carlo Gesualdo, prince de Venosa.

[9Fille de Francesco d’Este ; elle avait épousé en premières noces son cousin Alfonsino d’Este, puis en secondes noces Alderano Cybo, prince de Carrare.

[10Baccio Lomi, actif à Pise dans la seconde moitié du XVIe siècle, ou plus probablement Aurelio Lomi (1556-1622), qui venait de peindre, en 1595, un Miracolo di san Cassio pour la cathédrale de Lucques.

[11Francesco Partini, auteur de la pastorale Calissa (Venise, F. Prati, 1596).

[12Ippolita (1554-1623), fille de Ludovico II Pico, comte de Concordia, et de Renée d’Este ; elle épousa en 1573 Alfonso Piccolomini Todeschini d’Aragona, 3e duc de Montemarciano, pendu à Florence pour brigandage en 1591.

[13Fille d’Alfonso Piccolomini Aragona et d’Ippolita Pico, voir ci-dessus ; Vittoria Piccolomini (décédée à Rome, en 1606), avait épousé Camille, des comtes de Carpinetto.

[14Mario Pio da Savoia (1555-1599), seigneur de Sassolo, qui avait épousé en 1587 Clelia Farnese.

[15Alfonso d’Este, né en 1591, fils de Cesare d’Este et de Virginia de’ Medici.

[16En 1592.

[17Mort le 12 décembre 1592.

[18En 1591. Flaminio de’ Nobili, né en 1533 à Lucques était un des collaborateurs de la version de la Bible des Septantes, publiée en 1587. Il est l’auteur d’un traité De hominis felicitate libri III (Lucques, Busdrago, 1563).

© 2000-2017 Tous droits réservés - Fondation Barbier-Mueller pour l'étude de la poésie italienne de la Renaissance. Design : Aldemos |