accueil

ROSSETTINO DI ARCIGIANO (Giovanni), Catalogo sopra i dottori che leggono nello Studio di Padova (1563)

1

CATALOGO/ sopra li dottori,/ che leggono nel stvdio/ di padova/ composto per giovanni/ Rossettino di Arcigiano Vicentino con una/ Canzone nella Morte del Falloppia/ & Alcuni altri Sonetti./ [fleuron]/ [marque]/ in padoa/ Nella Stamparia del Griffio/ m d lxiii.

In-4 [12] feuillets signés A-C4 non chiffrés ; C2 mal signé B2. Marque sur le titre (47 mm) ; ornements typographiques ; lettrines ; caractères italiques.

Recueil de pièces dues à Giovanni Rossettino, témoignage de la vie universitaire de Padoue. Adressé à Mario Cavalli, podestà de Padoue, et ouvert par des sonnets adressés à Pietro Mazzoleni [1] et à Claudio Morandino [2], le recueil contient un Catalogo des personalités, que suit une déploration sur la mort de l’anatomiste Gabriele Falloppia [3], et des sonnets sur la mort du professeur de médecine Bassiano Landi [4], vingt jours plus tard, et sur le départ de Fracanciano [Fracanzani] [5]. Ainsi que l’indique le sonnet de Francesco dalla Negra, le Catalogo de Rossettino entendait rivaliser avec un catalogue analogue, en forme de poème, les Stanze sopra gli illustri ingegni de lo Studio di Padova. Canto primo (Padoue, 1563), de Giacomo Balamio, Romain. L’ambition des deux ouvrages était toutefois légèrement différente, Rossettino célébrait les professeur, classés en juristes et en artistes, Balamio mettait l’accent sur les étudiants et les personnalités établies alors à Padoue.

Les deux volumes ont été imprimés par Giovanni Grifi [Greyff] pour son frère Cristoforo Grifi, l’un et l’autre actifs à Padoue entre 1555 et 1564.

Hauteur : 182 mm. Cartonnage vélin blanc (Honegger).

Provenance : corrections manuscrites anciennes reprenant les indications de l’errata.

→ B. Saraceni Fantini, « Prime indagini sulla stampa padovana del Cinquecento », dans Miscellanea di scritti di bibliografia ed erudizione in memoria di Luigi Ferrari, Firenze, 1952, p. 444, n° 168 ; Ascarelli-Menato, p. 448 ; M. Magliani, « La tipografia padovana del XVI secolo : rassegna bibliografica e stato della ricerca », Miscellanea marciana, X-XI, 1995-1996, p. 127-146, en part. p. 136 ; M. Callegari, Dal Torchio del tipografo al banco del libraio. Stampatori, editori e librai a Padova dal XV al XVIII secolo, Padoue, Il Prato, 2002, p. 22.

[1Originaire de Bergame, élu Rector Juristarum pour l’année 1561-1562 et confirmé l’année suivante (Facciolati, iii, p. 16 ; Acta graduum, p. xx).

[2Frioulan élu Rector Artistarum pour l’année 1562-1563 et confirmé l’année suivante (Facciolati, iii, p. 210, Acta graduum, p. xxi).

[3Chirurgien originaire de Modène, Gabriele Falloppia (1523-1562) suivit les cours de Vésale à Padoue, avant de lui succéder à la chaire d’anatomie. Ses Observationes anatomicæ avaient été publiées à Venise en 1561 et à Paris en 1562. Il est resté célèbre pour ses descriptions de l’oreille interne et de l’appareil génital féminin.

[4Originaire de Plaisance, fils du médecin Stefano Landi, il avait pris ses grades à Venise en 1542 ; après une suppléance en 1543, il avait obtenu en 1544 une charge de cours en philosophie puis en médecine théorique, succédant à Antonio Fracanzani. Il succéda à Giovanni Battista da Monte à la chaire de médecine théorique en 1551 ; le 24 octobre 1562, il fut attaqué par un sicaire et mourut de ses blessures quelques jours plus tard. Il avait été lié à Sebastiano Erizzo, dont il fit un de ses légataires.

[5Originaire de Vicence, né en 1506, Antonio Fracanzani avait succédé à Panfilo Monti en juillet 1545, puis nommé en 1546 professeur de médecine pratique. En 1562, il quitta Padoue pour Bologne, où on lui offrait 700 écus d’émoluments. Une querelle de préséance avec Cardan le fit revenir à Padoue, où il mourut en 1567.

© 2000-2017 Tous droits réservés - Fondation Barbier-Mueller pour l'étude de la poésie italienne de la Renaissance. Design : Aldemos |