accueil

Rime di diversi signori napoletani. Libro settimo (1556)

1

[première ligne dans un cartouche] RIME/ di diversi signori/ napoletani, e d’altri./ nvovamente raccolte/ et impresse./ libro settimo./ [fleuron]/ con privilegio./ [marque : semper eadem]/ in vinegia appresso gabriel/ giolito de’ ferrari, e/ fratelli. m d lvi.

In-8° [160] feuillets signés *8 A-T8 paginés [XVI] 1-94 59 96-124 (125) 126-257 262-263 260-261 258-259 264-265 269-270 268 259 265-266 272-189 190 [XIV] ; marque sur le titre (53 mm). Bandeaux typographiques ; autres, à rinceaux ; fleurons ; lettrines ; caractères italiques.

Nouvelle collection de rime de poètes napolitains, procurée par Lodovico Dolce, et dédiée à Matteo Montenero. Le recueil, établi d’après un manuscrit transmis par Marcantonio Passero, libraire à Naples et poète lui-même, contient 393 pièces, la plupart déjà publiées ailleurs, de 29 poètes : Girolamo Acquaviva, duc d’Adri [Atri] [1] (10), Vincenzo d’Antignano, de Capoue (15), Giovanni Bernardino Belprato (7), Orazio, marquis di Capua [2] (2), Giulio Cesare Caracciolo (25), Ferrante Carafa (27 dont deux ode), Lodovico Corfino, de Vérone (28), Angelo di Costanzo (27), Antonio Epicuro (3), le marquis de Laino [3] (6), le comte de Mataluni [4] (10), Chiara Matraini [5], de Lucques (100), Matteo Montenegro [Montenero] (21), Isabella di Morra (4), Camillo Pellegrino (3), Sertorio Pepe (4), Marc’Antonio Plantedio Pirrone (5), Lucrezia di Raimondo, Ottaviano della Ratta, de Capoue (22), Berardino Rota (3), Luigi Sances (4), Luigi Tansillo, Antonio Terminio (73), Laura Terracina (2), ainsi que de Girolamo d’Aquino, Lodovico Dolce, Lodovico Domenichi, Andrea Lori, Caterina Pellegrino, auteurs de pièces en risposte.

Les pièces sont dédiées à Antonio Carafa, duc de Mondragone [6], au cardinal Carafa [7], à Lodovico Dolce, Giovanni Battista Giraldi, Luca Grimaldi, Isabetta, marquise de Massa [8], le cardinal de Mantoue [9], Giuseppe Olivo, Giovanni Battista di Raimondo, Polo Vivaldo, l’évêque de Vérone [10] ; une pièce sur la mort d’Aquilina Prandina.

Hauteur : 156 mm. Parchemin rigide, dos à cinq nerfs, orné de fleurons, armoiries dorées sur les plats (reliure du XIXe siècle).

Provenance : ex-libris manuscrit au verso du feuillet T : E di Zacharia Caimo, et quelques corrections dans le texte (voir Rime di diversi illustri signori napoletani. Libro terzo, Venise, G. Giolito de’ Ferrari, 1552) ; armoiries du comte Girolamo d’Adda ; ancienne collection Francesco Melzi d’Eril (voir Rime diverse di molti eccellentissimi autori. Libro primo, Venise, G. Giolito de’ Ferrari, 1549).

→ Brunet, IV, 1303 ; Bongi, II, p. 487-488 ; Vaganay (édition non recensée) ; Ascarelli-Menato, p. 373-375.

[1Giangirolamo Acquaviva Aragona (1521-1592), 9e duc d’Atri, comte de Conversano. Il épousa en 1544 Margherita Pio da Carpi.

[2Personnage non identifié, peut-être de la branche des princes de Conca.

[3Ferrante de Cardenas, ou Cardine, voir L. Paterno, Le nuove fiamme, Venise, G. A. Valvassori, 1561 et note.

[4Diomede III Carafa (1520-1561), 4e comte de Maddaloni [Mataluni], premier duc en 1538. Il épousa Roberta Carafa, des princes de Stigliano, en 1536.

[5Chiara Matraini (1515-1604), de Lucques, veuve de Vincenzo Cantarini, était liée au poète Bartolomeo Graziani, qui fut assassiné en 1555. Elle fit paraître un recueil de Rime e prose en 1555 (Lucques, Busdrago), ainsi qu’une traduction d’une Orazione d’Isocrate.

[6Antonio Carafa († 1528), 1er duc de Rocca Mondragone, en 1519, 1er prince de Stigliano.

[7Giovanni Pietro Carafa, archevêque de Chieti en 1546, futur Pape IV (1555-1559), ou plus probablement son neveu Carlo Carafa (1517-1561), fils de Giovanni Alfonso Carafa, comte de Montorio et de Caterina Cantelmo, créé cardinal en juin 1555 ; un troisième membre de la même famille, Diomede Carafa (1492-1560), des ducs d’Ariano, évêque d’Ariano, fut créé cardinal en décembre 1555.

[8Isabetta ou Elisabetta della Rovere (1529-1561), fille de Francesco Maria della Rovere, duc d’Urbin, et d’Eleonora Gonzaga, épousa en 1552 Alberico Cybo (1534-1623), prince souverain de Massa.

[9Ercole Gonzaga (1505-1563), fils de Francesco II, duc de Mantoue, cardinal en 1527, régent en 1540.

[10Probablement le dataire pontifical Gian Matteo Giberti, mort en 1543.

© 2000-2017 Tous droits réservés - Fondation Barbier-Mueller pour l'étude de la poésie italienne de la Renaissance. Design : Aldemos |