accueil

TANSILLO (Luigi), Poesie (1782)

1

Poesie di Luigi Tansillo. Londra 1782. Si vende in Livorno presso Gio. Tommaso Masi, e Compagni.

In-12 paginé [XXVI] 361 [I]. Titre gravé par G. Lapi (107 mm).

Edition collective de l’œuvre poétique de Luigi Tansillo, établie en partie sur le texte de l’édition de 1709 (Bologne, Pisarri). Elle est dédiée par l’imprimeur à Giuliana Santacroce Falconieri, princesse de San Graffiniano [1], et contient, outre une notice biographique du poète, 83 sonnets, douze canzoni, deux madrigaux, deux terzine, une section de stanze, l’églogue I due pellegrini, et les capitoli du Podere et de La Balia. Certaines pièces sont précisément adressées au pape Paul IV [2], à Ferrante Carafa [3], Bernardino Martirano [4], Pietro de Toledo, Giambattista Venere. Sont ajoutées les pièces en réponse, de Ferrante Carafa, Nicolò Franco (2), Laura Terracina (4 stanze).

Hauteur : 166 mm ; exemplaire à toutes marges, non rogné. Demi-veau vert, dos orné de fleurons et de faux-nerfs dorés, pièce de titre, plats cartonnés (reliure moderne).

Provenance : cachet de l’Istituto femminile Pacificato, de Rimini ; autre de l’Istituto Sacro Cuore, de Grottaferrata.

→ Gamba, 1679.

[1Giuliana Falconieri (née en 1748), fille d’Orazio Falconieri († 1778), noble romain, et de Mabilia Muti Papazurri ; elle épousa en 1767 Antonio Santacroce, prince de San Graffiniano et San Gemini, noble romain.

[2Gian Pietro Carafa, pape de 1555 à 1559.

[3Ferrante Carafa (1509-1587), marquis de San Lucido.

[4Sur ce personnage, voir C. Martirano, Tragoediae VIII. Comoediae II, Naples, G. M Simonetta, 1556.

© 2000-2017 Tous droits réservés - Fondation Barbier-Mueller pour l'étude de la poésie italienne de la Renaissance. Design : Aldemos |