accueil

TASSO (Torquato), Aminta (1583)

1

AMINTA/ favola/ boschereccia/ del s. torqvato/ tasso./ Di nouo corretta, & di vaghe figure/ adornata./ con privilegio./ [marque]/ in vinetia, m d xxciii./ Presso Aldo.

In-12 [48] feuillets signés A12 H-I12 D12 paginés (1-17) 18-19 (20) 21-43 (44) 45-60 (61) 62-71 (72) 73-84 (85) 86-92 [IV bl.]. Marque sur le titre (42 mm ; Zappella 50) ; bandeaux aux génies ailés ; autre au hibou, cartouche aux putti, fleurons, grand fleuron à la rose (33 mm) ; lettrines, caractères italiques. Le texte est illustré de 9 fines vignettes gravées sur bois (39 x 52 mm).

Chef d’œuvre de la culture de cour, « ultimo frutto perfetto del classicismo » selon la formule de Carducci, la pastorale Aminta fut représentée en juillet 1573 à Ferrare par la compagnie des Gelosi. Le texte fut imprimé une première fois en 1580 (Vérone, Draconi). Aldo Manuzio le jeune publia la pièce dans son édition des Rime e prose du Tasse, en 1582. En décembre de la même année, tenant compte du succès de cette édition, il souhaitait préparer une nouvelle édition. Les réticences du poète le conduisirent à repousser son projet, et il se borna à réviser et à corriger le texte dont il disposait. L’édition publiée en 1583, en deux parties, est donc une réimpression de la précédente, avec quelques légères modifications et la suppression de rime attribuées par erreur au Tasse ; elle propose la scène de Mopso et le chœur de l’acte II, mais ne contient pas les chœurs des actes III et IV. La véritable nouveauté réside dans l’ajout d’illustrations à l’Aminta, une série d’élégantes vignettes, qui seront reprises dans les éditions suivantes, en 1589 et 1590. L’édition est dédiée à Ferrante Gonzaga, prince de Molfetta [1]. Les différentes parties du volume, l’Aminta et les dialogues Il Forno, Il Rinaldo, Il Padre di famiglia, furent imprimées avec une pagination propre, afin de pouvoir être vendues séparément ou regroupées en volumes composés selon les souhaits de l’acheteur.

Hauteur : 120 mm. Veau brun, dos à cinq nerfs, orné, filet à froid encadrant les plats, tranches rouges, gardes marbrées (reliure française du XVIIe siècle). Relié avec T. Tasso, Il Forno, Venise, Aldo [Aldo Manuzio le jeune], 1583 et Luigi Groto, La Hadriana, Venise, Domenico Farri, 1578.

Provenance : ex-libris J. Steph. […] gratté sur une garde ; signature Claudio Christiani sur le titre.

→ Renouard, 233-7 ; Brunet, V, 664 et 672 ; BL, 660 ; Carpané, p. 127 (recense 19 exemplaires) ; Ascarelli-Menato, p. 326 ; La ragione e l’arte, 79*.

[1Ferrante II Gonzaga (1563-1630), fils de Cesare Gonzaga, comte de Guastalla et prince de Molfetta. Il épousa Vittoria Doria en 1585.

© 2000-2017 Tous droits réservés - Fondation Barbier-Mueller pour l'étude de la poésie italienne de la Renaissance. Design : Aldemos |