accueil

TASSO (Torquato), Il Forno, ovvero della nobiltà (1583)

1

IL FORNO,/ Ouero/ della nobilta’/ dialogo/ Del S. Torquato Tasso :/ Nel quale discorrendosi minutamente per tutti i Gradi/ della Nobiltà, si hà no[n] pure piena cognitione di quel/la, ma si tratta della preminenza tanto Imperial, Re-/gia, Ducal, quanto de’ Principi, Marchesi, Conti, Ca-/ualieri, Gentil’huomini, & altri di nome, cosi nelle/ armi, come nelle lettere : Con la uarietà de’ Titoli,/ l’origine di essi, & à chi si conuengano./ Con la Tauola delle cose Notabili./ [marque]/ in venetia, m d xxciii./ Presso Aldo.

In-12 [96] feuillets signés A-H12 paginés (1-7) 8-171 [XXI dont II bl.]. Marque sur le titre (42 mm) ; bandeau ; autre aux putti ; lettrines ; caractères romains.

Réimpression du Forno du Tasse, sur l’édition de 1582, procurée par Lelio Gavardo, composant une partie de l’édition collective des Rime e prose donnée par Aldo Manuzio. Elle est dédiée au comte Alfonso Beccaria. Une première édition avait été publiée en 1581 (Vicence, Perin & Greco), avec une dédicace de Ludovico Botonio à Andrea Dandolo et Andrea Gussoni.

Le dialogue met en présence Agostino Bucci [1] (1531-1593) et Antonio Forni [2] († 1603), que Torquato Tasso avait rencontrés à Turin, en 1578-1578, dans l’entourage de Filippo d’Este. Les deux interlocuteurs débattent de la notion de noblesse, dont ils définissent le fondement dans la vertu héroïque et précisent les différents titres ou degrés.

Hauteur : 120mm. Relié avec Tasso, L’Aminta, Venise, Aldo, 1583.

→ Renouard, 233-7 ; Brunet, V, 664 ; BL, 660 ; Carpané, p. 921 (recense 23 exemplaires) ; Ascarelli-Menato, p. 326 ; La ragione e l’arte, 105.

[1Originaire de Carmagnola, professeur de médecine à Turin ; au service du marquis d’Este.

[2Gentilhomme de Modène, au service de la cour de Savoie, ambassadeur auprès de Clément VIII puis de Henri IV.

© 2000-2017 Tous droits réservés - Fondation Barbier-Mueller pour l'étude de la poésie italienne de la Renaissance. Design : Aldemos |