accueil

TASSO (Torquato), Rime nuove composte nell’alma città di Roma (1589)

1

rime nove/ DEL SIGNOR/ Torquato Tasso,/ Composte nell’Alma Città/ di Roma./ Con altre Compositioni del medesimo/ ultimamente poste in luce./ con privilegio./ [armoiries : alfonsvs ii fer. mvt. reg. dvx et c]/ In ferrara,/ Ad instantia di Giulio Vasalini./ m d lxxxix.

In-12 [36] feuillets signés A-C12 paginés (1-2) 3-5 (6) 7-72. Armoiries sur le titre (58 mm ; Vaccaro, 54) ; bandeaux typographiques, fleurons, lettrines ; caractères italiques.

Recueil des pièces composées par Torquato Tasso, lors de son séjour à Rome en 1588, auxquelles sont ajoutées d’autres pièces composées pour la cour de Mantoue ; il comprend treize sonnets, neuf canzoni, six madrigaux, trois poèmes en stanze, célébrant des événements de la vie romaine, à sujet sacré, ou adressés au pape [1] (5), la duchesse de Ferrare [2], le cardinal Gaetani, Scipione Gonzaga, Francesca Guerriera [3], Orazio Lupi [4] (2), le prince de Mantoue (2), la princesse de Mantoue [5], Ascanio Mori da Ceno, Alessandro Viustini, de Plaisance, les Accademici Addormentati [6].

Une autre édition fut publiée la même année à Venise, « ad istanzia di Jacomo Barichia libraro di Roma ».

Hauteur : 136 mm. Demi-vélin, dos orné de fleurons dorés, pièces de titre et d’adresse, plats cartonnés (reliure du XIXe siècle, identique à T. Tasso, Scielta delle rime, Ferrare, V. Baldini, 1582).

→ Serassi, p. 586 ; Carpané, p. 724 (recense 17 exemplaires) ; Ascarelli-Menato, p. 72-73 ; Panizzi, 5632.

[1Clément VIII Aldobrandini (1592-1605).

[2Margherita Gonzaga, 3e épouse d’Alfonso II d’Este.

[3Francesca, fille de Tullio Guerrieri, marquis de Mombello ; elle avait épousé successivement Alessandro Gonzaga, Ercole Gonzaga, des comtes de Guastalla, puis Pirro Gonzaga, seigneur de Gazzuolo.

[4Originaire de Bergame, poète, auteur d’un recueil de Rime publié en 1587.

[5Margherita Farnese (1567-1653), épouse en premières noces de Vincenzo Gonzaga, prince de Mantoue, dont les noces furent annulées en 1584, ou plus probablement Eleonora de’ Medici (1567-1611), épouse du même en 1584.

[6Active à Gênes dès 1563, l’Accademia degli Addormentati fut réorganisée en 1587 sous le nom d’Accademia dei Risvegliati ou Svegliati. Tasso, puis Chiabrera en étaient membres.

© 2000-2017 Tous droits réservés - Fondation Barbier-Mueller pour l'étude de la poésie italienne de la Renaissance. Design : Aldemos |