accueil

TERRACINA (Laura), Rime (1548)

1

RIME DE LA/ signora lavra/ terracina./ [fleuron]/ con privilegio./ [marque g g f et devises]/ in vinegia appresso gabriel/ giolito de ferrari/ mdxlviii.

In-8° [58] feuillets signés A-F8 G10 chiffrés (1-4) 5-6 (7) 8-49 [IX] ; (7). Marque sur le titre (h. : 53 mm) répétée sur le dernier feuillet ; f. A4 v° : portait de l’auteur (88 mm) ; fleurons, lettrines ; caractères italiques.

Première édition des Rime de Laura Terracina, dédiée à Giovanni Vincenzo Belprato, comte d’Aversa [1]. Bongi mentionne toutefois une édition imprimée à Florence en 1547, aujourd’hui perdue. Le volume fut réimprimé en 1549, puis en 1550 avec la Diceria del Doni. Il contient 156 stanze, 21 sonnets et 27 pièces diverses, adressées à Giovanni Felice Antinori, Giovanni d’Aquino Capovano, Ercole Bentivoglio, Tiberio de Buccis, Antonio Calamita, Diomede Carafa, évêque d’Ariano [2], Vincenzo Carafa [3], S. Claudio, Isabella Colonna [4], Vittoria, marquise de Pescara, Lodovico Domenichi, don Benedetto del Falco [5], Nicolò Franco, le révérend de Fundi, Fabrizio Luna, Laura Navarra, Michele Navarra, Latino Orsini, Marco Antonio Passero, Lionardo da Pistoia, Aniello de Rosa, Dianora Sanseverino [6], Fortunio Spira, Luigi Tansillo, Dianora Terracina, Jacopo Terracina, l’abbate Mariano Terracina, Giovanni Tornaquinci, Benedetto Varchi, Clemente Vinitiano. Pièces sur la mort du cardinal Bembo, de la marquise de Pescara.

Hauteur : 149 mm. Relié avec Tullia di Aragona, Rime, Venise, G. Giolito de’ Ferrari, 1547.

→ Quadrio, II, 249 ; Brunet, V, 726 ; Bongi, I, p. 227-230 ; Vaganay, 1548, n° 8 ; BL, 666 ; Ascarelli-Menato, p. 373-375.

[1Seigneur napolitain, fils de Giovanni Bernardino Belprato. Il fréquenta Bernardino Ochino, qui marqua profondément son engagement spirituel, ainsi que le théoricien de la fréquente communion, Bonsignore Cacciaguerra. Belprato épousa Costanza della Tuffa, dont il déplora la mort dans ses rime. Il renonça au monde, fut ordonné prêtre et mourut après 1557. Ses sonnets furent régulièrement éditées dans les anthologies vénitiennes à partir des Rime di diversi signori napoletani (Venise, Giolito, 1552).

[2Diomede Carafa (1492-1560), des ducs d’Ariano, créé cardinal en 1555.

[3Peut-être le cardinal Vincenzo Carafa († 1540), plutôt que son petit neveu Vincenzo Carafa (1543-1611), abbé commendataire de S. Giovanni in Lamis dès 1549, chevalier de Malte en 1565, Grand-croix et prieur de Capoue, fils de Fabrizio Carafa, comte de Ruvo, et de Porzia Carafa, des seigneurs de Policastro.

[4Isabella Colonna, des ducs de Traetto, épouse de Filippo di Lannoy (1514-1553), prince de Sulmona.

[5Sur ce personnage, voir B. di Falco, Rimario, Naples, M. Cancer pour A. Jovino & Fr. Vitolo, 1535.

[6Dianora, fille de Pietro Antonio Sanseverino (mort à Paris en 1559), prince de Bisignano, et de Giulia Orsini. Elle épousa en 1543 Ferdinando d’Alarcon de Mendoza, marquis de Valle Siciliana.

© 2000-2017 Tous droits réservés - Fondation Barbier-Mueller pour l'étude de la poésie italienne de la Renaissance. Design : Aldemos |