accueil

VALVASONE (Erasmo di), Angeleida (1590)

1

ANGELEIDA/ del sig. erasmo/ di valvasone./ al serenissimo principe/ pasqval cicogna,/ et alla illvstrissima/ sig. di venetia./ con privilegio./ [marque]/ in venetia,/ Appresso Gio. Battista Sommasco./ m.d. xc.

In-4° [68] feuillets signés a4 A-Q4 chiffrés [IV] (1) 2-53 53 55 55 57-64. Marque sur le titre (42 mm) ; bandeau armorié, au chiffre C.V.

Poème sacré, dédié au doge Pasquale Cicogna (1585-avril 1595), relatant en trois chants et en 371 octaves, la lutte entre Dieu et Satan. Milton s’en serait inspiré pour son Paradise lost.

Le volume est imprimé par Giovanni Battista Sommasco, originaire de Pavie, établi avec ses frères à Venise entre 1562 et 1599, et qui produisit une soixantaine d’ouvrages.

Hauteur : 218 mm. Vélin rigide, dos orné de fleurons, pièces de titre et d’adresse (reliure du XVIIIe siècle).

Provenance : ex-libris imprimé Sergio Colombi ; Giuseppe Martini.

→ Gamba, 1718 ; Brunet, V, 1067 ; BL, 710 ; Boullier, 410 ; Ascarelli-Menato, p. 410 ; Panizzi, 6020.

© 2000-2017 Tous droits réservés - Fondation Barbier-Mueller pour l'étude de la poésie italienne de la Renaissance. Design : Aldemos |