accueil

VIERI (Francesco de’), Discorso delle bellezze (1588)

1

DISCORSO DELLE/ bellezze,/ Fatto da M. Francesco de’ Vieri/ Cittadino Fiorentino,/ Cognominato il secondo Verino./ E recitato da esso nell’Accademia degli/ Suegliati in Pisa,/ Al Consolato del Sig. Cammillo/ Berzighelli./ Con licenza de’Superiori./ [marque : festina lente]/ in firenze,/ Nella Stamperia del Sermartelli./ mdlxxxviii.

In-8° [36] feuillets signés A-D8 E4 paginés (1-6) 7-70 [II]. Marque sur le titre (48 mm : Vaccaro, 78 ; Zappella, 1151-1155) ; lettrines. Caractères romains.

Première édition de ce discours philosophique développant une conception néo-platonicienne de la beauté, prononcé devant les Accademici Svegliati de Pise, sous la présidence de Camillo Berzighelli. Vieri fonde son argumentation sur le sonnet de Pétrarque ‘Grazie, ch’a pochi il Ciel largo destina…’ (RVF 213). Le discours est dédié à Virginio Orsini (1572-1615), 2e duc de Bracciano, fils de Paolo Giordano Orsini et Isabella de’ Medici ; par sa mère, le dédicataire était petit-fils de Cosme de Médicis.

Hauteur : 160 mm. Vélin souple (reliure moderne).

→ BL, 725 ; Ascarelli-Menato, p. 283-284.

© 2000-2017 Tous droits réservés - Fondation Barbier-Mueller pour l'étude de la poésie italienne de la Renaissance. Design : Aldemos |