accueil

ZABATA (Cristoforo), Nuova scelta di rime di diversi begli ingegni (1573)

1

[première ligne dans un cartouche] nvova/ SCELTA DI RIME/ di diversi begli/ ingegni ;/ Frà le quali ne sono molte del Tansillo/ non più per l’adietro impresse,/ e pur’hora date in luce./ al nobiliss. signor/ Gio. Maria Spinola./ [marque : hvmile non per pavra - et gavdet bellona libellis]/ in genova,/ Appresso Christoforo Bellone, F. A./ m d lxxiii.

In-12 [152] feuillets signés A-M12 N8 paginés (1-2) 3-5 (6 bl.) 7-199 202 201-295 ; (K5) mal signé K3 ; l’exemplaire décrit ne contient pas le f. N8, blanc. Marque sur le titre (49 mm : Vaccaro, 85 ; Zapella, 171-172) ; lettrines ; fleuron ; caractères italiques.

Recueil collectif édité par Cristoforo Zabata et dédié à Giovanni Maria Spinola. Il contient 142 pièces, dont 92 sonnets, de 34 auteurs de différentes écoles : Matteo Androvandi (2), Nicolò degli Angeli (12), Jacopo Bonfadio, Giovanni B. N. (9), Agostino Bucci, Annibal Caro, Scipione di Castro [1], Agostino Centurione (2), Francesco Coppetta (3), Giovanni Francesco Fabri, Bernardo Ferrari (15), Giovanni Battista Festa (4), Curzio Gonzaga [2], M.C.M., M.P.C. (8), Pietro Marzo, Scipione Metelli, de Castelnuovo di Lunigiana (25), Girolamo Molin, Marcantonio Montefiore (4), Fabio Orero (3), Silvio Pontevico (2), Girolamo Ruscelli (8), Jacopo Sellaio (6), le capitan Alessandro Spinola (6), Gaspara Stampa, Luigi Tansillo, Plinio Tomacello (4), Salamon Usque, Giovanni Paolo Ubaldini (2), Giovanni Battista Vald.[?], Giovanni Battista Venturini (6), Giulio Vertuno (4), C[ristoforo]. Z[abata].L. (7).

Une part notable est accordée à Luigi Tansillo (1510-1568) : 32 pièces, que le titre présente comme inédites : parmi lesquelles 22 sonnets, six canzoni dont la canzone adressée au pape Paul IV [3], deux capitoli et surtout les Lagrime di San Pietro en 42 stanze, première version du poème, dont la version définitive ne parut qu’en 1585, et à laquelle Zabata donna un sonnet liminaire (voir L. Tansillo, Le lagrime di san Pietro, Carmagnola, M. A. Bellone, 1588). Certaines pièces sont adressées à Marguerite, duchesse de Savoie, au cardinal Borromeo [4], au marquis degli Edifici [5], à Franco Lercaro, Andrea Mainerio, Giulio Pasqua. Une Parte seconda du recueil fut publiée en 1579 et 1582, contenant en particulier 22 pièces de Torquato Tasso.

Cristoforo Bellone, fils de l’imprimeur Antonio Bellone, exerça brièvement à Gênes, entre 1573 et 1579.

Hauteur : 130 mm. Demi-basane brune, dos orné de filets dorés, plats de papier marbré (reliure moderne).

Provenance : cachet au chiffre B.C. sur le titre.

→ Vaganay, 1573, n° 11 ; Molinaro, p. 72-73 ; Ascarelli-Menato, p. 139 ; DTE, I, p. 93-98.

[1Scipione di Castro (c. 1521-1583), conseiller politique de Giacomo Buoncompagni et du cardinal Luigi d’Este.

[2Sur ce personnage, voir C. Gonzaga, Il fido amante, Mantoue, G. Ruffinello, 1582.

[3Gian Pietro Carafa (1555-1559).

[4Carlo Borromeo, né à Milan en 1538, de Giberto Borromeo, comte d’Arona, et de Margherita Medici, était neveu du pape Pie IV, qui fit de lui son secrétaire d’Etat. Créé cardinal en 1560, archevêque de Milan en 1561, il mourut en 1584. Personnage majeur de la réforme catholique, il fut canonisé en 1610.

[5Pier Francesco Malaspina († 1620), marquis degli Edifizi depuis 1557 en succession de son cousin Pietro Malaspina. Ambassadeur du duc de Parme à la Diète impériale, conseiller d’Etat, il avait épousé Isabella Sanvitale.

© 2000-2017 Tous droits réservés - Fondation Barbier-Mueller pour l'étude de la poésie italienne de la Renaissance. Design : Aldemos |