accueil

ZANCHI (Basilio), Poematum libri VIII (1555)

1

Basilij Zanchij/ bergomatis/ poematvm li-/bri viii./ lavrentii gam-/barae brixiani poe-/matvm libri/ iii./basileae, per io-/annem Oporinum.

In-8° [228] feuillets signés a-z8 A-E8 F4 paginés (1-3) 4 (5) 6-448 [VIII] ; l’exemplaire décrit est incomplet du feuillet F4. Lettrines ; caractères italiques.

Edition collective des Poemata de Basilio Zanchi. Le volume est composé de huit livres. Le Liber primus contient les deux livres du De horto Sophiæ, dédié à Pietro Bembo ; les livres II et III, respectivement neuf pièces sacrées, dont Alethes, sive Abrahamus ainsi que des hymnes, et 18 pièces sacrées, dont des hymnes ; le livre IV, sept pièces encomiastiques, dont un épithalame en l’honneur de Girolamo Quirini [Querini] et Isabella Georgia [Zorzi], des pièces adressées à Léon X [1], l’empereur Charles-Quint, des neniæ à la mémoire de Giulio Cesare Grifoni et Giovanni Cotta, de Sannazaro ; le livre V, cinq églogues, au nom de Giovanni Pontano, Andrea Navagero, Baldassare Castiglione, Lorenzo Gambara ; le livre VI, douze pièces lyriques et familières, adressées à Gabriele Altilio [2], Sannazaro, une nenia à la mémoire de Marullus ; le livre VII, 46 épigrammes, certaines adressées aux papes Léon X (2), Paul III [3] (2), Jules III [4], Girolamo et Giovanni Amalteo, Michelangelo Buonarroti, Giovanni Tommaso Cimelli, le cardinal Luigi Cornelio [Corner], Gentile Delfino, Marcantonio Flaminio (2), Girolamo Fracastoro, Lorenzo Gambara (2), le cardinal Bernardo Masa, le cardinal Rodolfo Pio da Carpi [5] (2), Pontano, Ippolito Salviani, Giovanni Battista Samsone, Francesco Stella, Bernardo Tasso, Girolamo Vida, Giovanni Crisostomo Zanchi, des tumuli de Gabriele Altilio, Mario Colonna, Andrea Navagero, Sannazaro ; le livre VIII contient 17 pièces sacrées.

Un premier volume de poèmes de Basilio Zanchi, De horto Sophiæ libri duo. Ejusdem varia poemata avait paru en août 1540 (Rome, Antonio Blado) : la première pièce, très prisée par Bembo, proposait une longue allégorie philosophique en hexamètres latins. L’édition collective des Poematum libri VII fut éditée en 1550 (Rome, Dorico) ; l’édition bâloise publiée chez Oporin en est la réimpression. Une édition collective des Poemata a été publiée à Bergame, en 1747 (P. Lancillotti).

L’édition bâloise est complétée par les Poemata de Lorenzo Gambara (c. 1496-1586), en trois livres, comprenant respectivement dix églogues, dédiées au pape Jules III (2), Petrus Cannicer, médecin de Ferdinand, roi des Romains, Basilio Zanchi ; huit églogues, dédiées à Petrus Cannicer (2), le comte Giovanni Francesco Gambara, Baldovino del Monte, Basilio Zanchi ; dix pièces, dont une Gigantomachia, adressée à Nicolò Madruzzo [6], les autres poèmes étant adressés au pape Jules III (3), sur sa fontaine [7], à Julius Canannius [Giulio Canani] [8] (2), Petrus Cannicer (2), Josephus Salandius Selemnus ainsi qu’une pièce sur la mort de Marcus Hieronymus Anglerius.

Hauteur : 140 mm. Cartonnage vélin (Honegger).

Provenance : inscription ancienne en français au verso du feuillet t6.

→ Brunet, V, 1523 ; Panizzi, 6300.

M. Steinmann, Johannes Oporinus. Ein Basler Buchdrucker um die Mitte des 16. Jahunderts, Bâle-Stuttgart, Helbing & Lichtenhahn, 1967.

[1Giovanni de’ Medici, 1513-1521.

[2Evêque de Policastro, Gabriele Altilio (1440-1501) avait composé pour les noces d’Isabelle d’Aragon et Gian Galeazzo Sforza, en 1489, un épithalame imité de Catulle qui passait pour un des plus beaux poèmes de son temps.

[3Alessandro Farnese, 1534-1549.

[4Giovanni Maria Ciocchi del Monte, 1550-1555.

[5Rodolfo Pio di Savoia (1500-1564), des seigneurs de Carpi, camérier secret en 1528, nonce à Paris en 1532, fut créé cardinal en 1532.

[6Nicolò III Madruzzo (c. 1510-1572), baron du Saint Empire, seigneur du vicariat des Quatre Vallées, chambellan de l’archiduc Ferdinand, colonel, capitaine de Trente et gouverneur de Pavie. Il avait épousé Elena von Lamberg en premières noces, puis Gerardina d’Arco († 1551).

[7Cette fontaine est également décrite par Ippolito Capilupi, voir I. Capilupi, Carmina, Anvers, Ch. Plantin, 1574.

[8Originaire de Ferrare, évêque d’Adria, créé cardinal en 1583.

© 2000-2017 Tous droits réservés - Fondation Barbier-Mueller pour l'étude de la poésie italienne de la Renaissance. Design : Aldemos |