accueil

LIONARDI (Alessandro), Rime (1547)

1

RIME DI M./ alessandro lio-/nardi gentil’hvo-/mo padovano./ La uita il fine, e’l di loda la sera./ [fleuron]/ Con gratia, & Priuilegio./ [marque : poco val la virtv/ senza fortvna.]/ in venetia al segno del Griffio./ m d xlvii.

In-8° [104] feuillets signés A-N8 chiffrés (1-3) 4-104. Marque sur le titre (46 mm) ; caractères italiques.

Premier volume des Rime d’Alessandro Lionardi, dédié à Cristoforo Madruzzo [1] ; il comprend 285 pièces dont quatre canzoni, trois sextines, six madrigaux, deux ballades, une stance et 266 sonnets ; parmi ces pièces, une canzone adressée au cardinal de Trente, imitée de Pétrarque, dont elle reprend le schéma métrique et le nombre de strophes de RVF 127, et deux sonnets en réponse à des sonnets de Lodovico Domenichi, cités. Le recueil contient également une longue suite de 84 stanze à la louange d’Elena Vigonza, noble dame de Padoue, qui est l’inspiratrice de l’ensemble du canzoniere.

Ce recueil, que Lionardi prétend avoir composé dans ses « anni giovanili », témoigne d’un pétrarquisme assez courant, et les choix métriques sont conformes au canon bembiste, avec la suite de stanze en hommage à l’aimée. Le sonnet liminaire dédie l’ensemble à « due gentil nodi », la Dame et le patron du poète, le cardinal Madruzzo. Le développement du thème amoureux laisse toutefois un certain espace à la dimension encomiastique et religieuse, permettant au poète de célébrer également le Concile de Trente comme l’occasion d’un nouvel âge d’or.

Hauteur : 150 mm. Parchemin ancien de réemploi (reliure moderne).

Provenance : mention sur le titre : Coll. Nobil. Neap. [Collegio dei Nobili, de Naples, tenu au XVIIe siècle par les jésuites].

→ Vaganay, 1547, n° 5 (indique par erreur 294 sonnets) ; BL, 379 ; Ascarelli-Menato, p. 384.

[1Prince-évêque de Trente et de Bressanone, Cristoforo Madruzzo (1512-1572), créé cardinal en 1542, fut gouverneur de Milan en 1555-1558.

© 2000-2017 Tous droits réservés - Fondation Barbier-Mueller pour l'étude de la poésie italienne de la Renaissance. Design : Aldemos |