accueil

Revue Italique

ne revue d’études sur la Renaissance ne peut trouver sa place et une identité propre parmi tous les éminents périodiques consacrés à cette période que si elle s’en tient à un cadre de recherches précis.

Italique privilégie la poésie italienne de la Renaissance dans la période qui va de Pétrarque à l’âge baroque. Un véritable âge d’or, si l’on songe à l’archétype des Rerum vulgarium Fragmenta et aux canzonieri du XVIe siècle, mais aussi une époque pleine de contradictions, en conflit avec l’humanisme latin au cours du « siècle sans poésie », de la mort de Pétrarque à Laurent le Magnifique. Le Tasse, Chiabrera et le Cavalier Marin, à la fin du XVIe siècle, ébranlent la toute-puissance des modèles classiques en procédant à la liquidation du canzoniere d’inspiration pétrarquiste. Cette poésie italienne, en latin et en langue vulgaire, a représenté des siècles durant la poésie par excellence et a constitué pour tous un modèle. Son intense maniérisme, la cadence harmonieuse de son style, qui faisaient autrefois son prix, la tiennent à l’écart du goût contemporain, si friand d’originalité.

Une relecture moderne de cet extraordinaire patrimoine s’impose et Italique entend y contribuer. Le titre de la revue fait référence au caractère typographique inventé par Aldo Manuzio, le plus en vogue au XVIe siècle italien. Et il trouve un support idéal dans la collection de livres rares qui forme le noyau de la Fondation Barbier-Mueller pour l’étude de la poésie italienne de la Renaissance, instituée en 1997 auprès de la Faculté des Lettres de l’Université de Genève. La collaboration est ouverte aux spécialistes, aux maîtres reconnus et aux jeunes chercheurs, avec des contributions en italien, en français et en anglais.

Créée en automne 1998, la revue paraît au rythme d’un numéro annuel.

Au sommaire du n. XXIII (2020)

Massimo Danzi – Jean Balsamo, In memoriam Monique Barbier-Mueller

La poesia dialettale del Rinascimento nell’Italia del Nord, fascicolo monografico a cura di Luca D’Onghia e Massimo Danzi
• Luca D’Onghia – Massimo Danzi, Introduzione
• Matteo Navone, Genova 1575-1612. La poesia dialettale ligure nelle Rime diverse in lengua zeneise
• Mikaël Romanato, Sulle Farse astigiane di Giovan Giorgio Alione (1521)
• Enea Pezzini, Significato storico e lettura dei Rabisch di Giovanni Paolo Lomazzo
• Luca D’Onghia, Facchini in Parnaso. Noterelle sui testi “alla bergamasca” tra Quattro e Cinquecento
• Massimo Danzi – Rodolfo Vittori, Tra Bergamo e Brescia. La misura trilingue del bergamasco Giovanni Bressani
• Andrea Comboni, Appunti su una fortunata raccolta di rime in pavano
• Ivano Paccagnella, Magagnò ovvero la metamorfosi del pavano
• Micaela Esposto, Tra satira e realismo : per un’edizione commentata dell’Alfabeto dei villani pavano
• Matteo Comerio, Le rime dialettali di ser Bartolomeo Cavassico
• Jacopo Galavotti, Per un ritratto plausibile di Maffio Venier
• Federico Baricci, Le sonettesse « di varii linguaggi » di Giulio Cesare Croce

Varia
• Barbara Tanzi Imbri, Cenni sulla tradizione enoica nella poesia di Gabriello Chiabrera
• Valeria Di Iasio, La diligenza della memoria : note a margine di alcune correzioni tassiane (Chigiano L. VIII. 302)


Pour se procurer les derniers numéros de la revue, voir la page dédiée sur le site de la Librairie Droz :
Volume XXI (2018) : https://www.droz.org/fr/6941-978260...

Les articles des numéros I (1998) à XX (2018) sont accessibles gratuitement en ligne, avec possibilité de téléchargement payant des numéros plus récents.
Tous les volumes :
voir https://journals.openedition.org/it...

Pour les volumes récents :
Volume XXII (2019) : https://doi.org/10.4000/italique.472
et
Volume XXIII (2020) : à paraître https://www.droz.org/suisse/product....

Premiers directeurs
Guglielmo Gorni (+)
Jean Balsamo (directeur),

Directeurs
Massimo Danzi et Chiara Lastraioli

Comité scientifique
Simone Albonico (Lausanne)
Gian Mario Anselmi (Bologne)
Jean Balsamo (Reims)
Lina Bolzoni (Pise)
Massimo Danzi (Genève)
Michel Jeanneret (Genève-Baltimore) (+)
Chiara Lastraioli (Tours)
Roberto Leporatti (Genève)
Carlo Ossola (Paris)
Amedeo Quondam (Rome)
Irene Romera Pinator (Valence)
Piotr Salwa (Varsovie)
Franco Tomasi (Padoue)

Rédaction
Les manuscrits et toute correspondance relative au suivi éditorial sont à adresser aux coordonnées suivantes :
Fondation Barbier-Mueller pour l’étude de la poésie italienne de la Renaissance
c/o Université de Genève
Faculté des lettres
Département de langues et littératures romanes
Unité d’italien
5, rue De-Candolle
CH-1211 Genève 4_ Suisse
Courriel : contact chez fondation-italienne-barbier-mueller.org

© 2000-2022 Tous droits réservés - Fondation Barbier-Mueller pour l'étude de la poésie italienne de la Renaissance. Design : Aldemos |