accueil

Descrizione della pompa funerale del serenissimo Cosimo de’ Medici (1574)

1

[encadrement gravé]

descritione/ DELLA POMPA/ fvnerale/ fatta nelle esseqvie del ser.mo/ Sig. Cosimo de’ Medici/ Gran Duca di Toscana/ Nell’Alma Città di Fiorenza il gior-/no xvij. di Maggio dell’Anno/ m d lxxiiii./ [fleuron]/ Con Licenza, E Privilegio./ In Fiorenza appresso i Giunti 1574.

Quatre parties en un volume in-4° : [20] feuillets signés A-E4 non chiffrés ; [22] feuillets signés Aa-Bb4 3a-3c4 3d2 non chiffrés ; [4] feuillets signés +4 non chiffrés, le dernier blanc ; [10] feuillets signés A-B4 C2 non chiffrés. Encadrement de titre gravé sur bois aux armes des Médicis et une vue de Florence (194 mm) ; au verso, portrait de Cosme de Médicis dans un ovale (72 mm) ; marque au verso du dernier feuillet (92 mm) ; autre « in domino confido » au verso du f. 3d2 (59 mm ; Camerini, 10) ; lettrines ; caractères italiques. Il existe à la même date deux éditions, l’une portant un feuillet d’errata, l’autre ayant les fautes corrigées.

Les funérailles de Cosme de Médicis, mort à Florence, le 21 avril 1574, furent organisées, sur ordre du nouveau grand-duc, Francesco, par Vincenzo Borghini, Agnolo Guicciardini, Tommaso di Jacopo de’ Medici et Giulio di Antonio de’ Nobili. La relation, dont Camerini attribue l’édition à Giovanni Battista Cini (1530-1586), fut imprimée par les Giunti. Le texte est parfois complété d’une suite, sans titre distinct, de pièces funèbres en italien et en latin, composant un tombeau poétique. De nombreuses oraisons funèbres furent prononcées pour la même occasion, en italien ou en latin, composées par Giovanni Battista Adriani, Pietro Angeli da Barga, Baccio Baldini, Ottavio Bandini, Benedetto Betti, Leonardo Gini, Lionardo Salviati, Pier Vettori. Ces textes, imprimées par les Giunti et d’autres imprimeurs florentins, étaient vendus isolément. Le recueil de poèmes pouvait également accompagner une oraison funèbre particulière ; Vaganay indique ainsi le tombeau à la suite de l’Orazione de B. Baldini ou de celle de B. Betti.

La relation, accompagnée ou non du recueil de poèmes funébres, et les diverses oraisons ont été parfois rassemblées dans des recueils factices, de composition variable. Les quelques rares exemplaires connus présentent tous des différences dans leur contenu et l’ordre des pièces. Un recueil analogue, ayant appartenu à l’érudit Belisario Bulgarini, contient la Descrizione et la seule quatrième partie in obitum, ainsi que les oraisons d’Adriani, Angelio da Barga, Bandini et Gini (catalogue Librairie Fortuna, Florence [1975], n° 181) ; l’exemplaire de la British Library est moins complet. Le recueil de la Fondation Barbier-Mueller contient outre la Descrizione, 7 oraisons funèbres et d’autres pièces publiées à Florence pour la même occasion, de G. B. Adriani, Pietro Angeli da Barga, Baccio Baldini, Ottavio Bandini, Benedetto Betti, Lionardo Salviati et Pier Vettori.

Hauteur : 210 mm. Cartonnage vélin moderne (Honegger). Relié avec G. B. Adriani, Orazione fatta all’essequie del sereniss. Cosimo de’ Medici, Florence, Giunti, 1574 ; Pietro Angeli da Barga, Orazione funerale nelle essequie del sereniss. Cosimo de’ Medici, Florence, Giunti, 1574 ; Baccio Baldini, Orazione in lode del serenissimo sig. Cosimo Medici, Florence, B. Sermartelli, 1574 ; Ottavio Bandini, Oratio in obitum serenissimi Cosmi Medicis, Florence, B. Sermartelli, s.d. ; Benedetto Betti, Orazione funerale, Florence, Giunti, 1574 ; Lionardo Salviati, Orazione funerale, Florence, B. Sermartelli, 1574 ; Pier Vettori, Orazione nelle essequie del sereniss. Cosimo de’ Medici, Florence, G. Marescotti, 1574.

Provenance : cachet armorié de la Biblioteca Albani sur le titre [Gianfrancesco Albani, pape sous le nom de Clément XI (1700-1721), légua sa bibliothèque à son neveu, le cardinal Alessandro Albani (1692-1779) ; le cardinal Annibale Albani (1682-1751) possédait également une importante bibliothèque ; Gelli, p. 5 et pl. 7].

→ Gamba 2750 ; Camerini, 32-33 ; Vaganay, 1574, nos 7-8 ; Ascarelli-Menato, p. 273-274 ; Panizzi, 1878 (1ère partie seule) ; Medicea Laurenziana, 532 (1ère partie).

© 2000-2017 Tous droits réservés - Fondation Barbier-Mueller pour l'étude de la poésie italienne de la Renaissance. Design : Aldemos |